Nelly a définitivement du mal à savoir quelle sera la bonne formule pour faire son retour. Les fans de musique urbaine ne veulent plus de lui depuis 2006, donc il essaie toujours de capitaliser sur le public pop. Il a d’abord servi  « The Fix » avec Jeremih, un titre qui sample le classique « Sexual Healing » de Marvin Gaye façon Dj Mustard. Pas très original déjà dans la démarche, mais en plus, on le confond avec Chris Brown dans sa prestation.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le titre n’a pas eu le succès escompté et maintenant, il reprend l’un des plus gros succès pop-country de 2015. Il s’agit de la chanson « Die a Happy Man » de Thomas Rhett qui s’est écoulé à 1 million d’exemplaires et a fait un parcours assez impressionnant dans les charts country américain.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Nelly vient de proposer sa version et c’est sensiblement la même chose. Il a rajouté de l’autotune, des « hmm yeah », des drums hip hop et c’est tout.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

C’est pas mauvais, mais pas très utile non plus. Il a un vrai problème de personnalité artistique, c’est ce qu’il fait qu’il en est là où il est. L’avantage pour lui avec une version aussi lisse d’un titre aussi récent est qu’il pourra profiter du succès de cette chanson pour avoir de l’exposition auprès du public pop. Il a raison car ce sont les seuls qui le suivent encore véritablement.
Le retour dans la zone urbaine, ce n’est clairement pour demain.

Triste réalité!