Tammi Terrell est un peu l’enfant oubliée de la Motown. Il s’agit d’une chanteuse talentueuse qui a eu une histoire particulièrement touchante et un passage éclair par la case célébrité, même si elle a marqué l’histoire de la musique, avec quelques-uns des plus beaux duos de l’histoire.

La jeune dame nait le 29 Avril 1945 et s’appelait en réalité Thomasina Montgomery. Ses proches la surnommaient « Tommie ».  Ses parents voulaient un garçon et ils n’ont pas pu se défaire de cette idée à sa naissance. Elle est très proche de son père et chantait, comme beaucoup d’enfants, dans la chorale de l’église de son quartier. Tammy remporta ensuite son premier concours « radio crochet » dès 11 ans et accompagna, comme choriste, Patti LaBelle dès 13 ans. C’est aussi à cette période qu’elle vit un évènement qui changera sa vie. Elle se fait violer en rentrant d’une soirée entre amis et c’est quelque chose qui, très naturellement, la bouleverse. Elle insiste pour changer de prénom et devenir « Tammi », assume plus sa féminité et met tout en oeuvre pour lancer sa carrière musicale.

En 1960, elle signe le contrat avec le label Scepter – Wand qui édite ses deux premiers 45T sous le nom de Tammy Montgomery. Son premier single « If You See Bill » se fait remarquer surtout pour l’incroyable maturité qu’elle dégage à seulement 16 ans.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Les premiers titres ne sont pas des succès mais Tammi a la « chance » d’être présentée à James Brown. Il est séduit aussi bien par la beauté que par le talent de la jeune femme. Elle devient sa choriste; il devient son mentor et la signe sur son label « Try Me« . Il lui écrit aussi un très beau single « I Cried » qu’il reprendra lui-même plus tard. Le titre est le premier titre de Tammi à entrer dans les charts américains. Il est 99e… mais les relations entre les 2 artistes se dégradent rapidement. Ils ont une relation sentimentale qui s’arrête au bout de 9 mois. James Brown est particulièrement violent avec Tammi; il la frappe régulièrement et elle a peur de partir parce qu’elle n’a pas envie de perdre son contrat. Un soir, il la frappe tellement fort avec un parapluie qu’elle finit par demander à une autre choriste de l’aider. Elle s’enfuit; ses parents viennent à sa rescousse et la libère de son contrat avec James Brown, qui avait à cette époque 30 ans.. contre seulement 17 ans pour la jeune Tammi Terrell.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle est de nouveau libre, mais c’est toujours très dur pour elle de s’imposer dans le monde musical. Elle repart vers le label Checker et propose un autre single « I would Marry You » en 1964.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

L’année d’après, la chance lui sourit enfin. Elle est invitée par le chanteur Jerry Butler sur son titre « The Ice Man » et le suit sur sa tournée. C’est donc là qu’elle fut repérée par Berry Gordy qui l’engagea à la Motown, la même année, éblouie par les capacités de la jeune fille.

Il entreprit aussi de lui faire changer totalement d’image et de la libérer de tous ses précédents projets. À sa signature avec Motown, Tammy Montgomery meurt… et c’est Tammi Terrell qui prend sa place. Elle propose ainsi, en 1966, les singles « I Can’t Believe You Love Me » et « Come On and See Me« . Les 2 titres sont respectivement 72e et 80e au Hot 100 et top 30 dans les charts R&B. C’est un début de reconnaissance, mais ce n’est pas encore ça.. et à ce moment-là, Berry Gordy a du mal à savoir ce qu’il veut faire de la chanteuse.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le succès avec Marvin..

tammi-terrell-marvin-gaye

C’est alors que Marvin Gaye a l’idée de proposer un album de duos et toutes les filles du label sont prêtes à le faire au vu du succès de l’artiste à l’époque. Berry Gordy choisit Tammi afin de la lancer. Elle avait déjà enregistré des duos avec Mary Wells et Kim Weston. Tammi remplaça alors cette dernière et connut le succès avec un premier titre écrit par le duo de producteurs Jack Ashford et Valerie Simpson « Ain’t no Mountain High Enough », qui devint tout de suite un hit. Une 19e place au hot 100, une 3e place dans les charts R&B: c’est enfin son heure de gloire. Elle devient une superstar et son « duo » de charme à l’image avec Marvin passionne une partie de l’Amérique.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Berry Gordy comprend tout de suite que c’est un créneau rentable et ils enchainent avec un autre classique « Your Precious Love », qui fera encore mieux avec un numéro 1 dans les charts R&B et une 5e place au Hot 100.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Et comme on dit jamais 2 sans 3, le 3e single « If I Could Build My Whole World Around You »  est 10e au Hot 100 et encore une fois 1er dans les charts R&B.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

L’alchimie du duo est indéniable. Tous les titres extraits de l’opus « United » sortent et s’inscrivent déjà dans la légende de la musique Soul. Tammi vit pleinement son rêve à l’écran… mais alors qu’on la croit heureuse et que certains lui prêtent même un amour avec Marvin, sa vie personnelle est un désastre.

La chanteuse est en couple avec David Ruffin, le chanteur du groupe de légende The Tempations, aussi signé sur le Motown à l’époque.

Et l’histoire se répète. David est violent; il la frappe. La rumeur dit qu’il la tape avec son casque de moto, que d’autres fois, il la balance dans les escaliers, et surtout l’une des rumeurs les plus persistantes sera qu’il lui aura assené un coup de chaise violent à la tête. C’est une relation tumultueuse et violente et elle finira par le quitter en 1967… en plein succès et au moment où elle commence l’enregistrement du 2e album avec Marvin.

Il s’agit du projet « You’re All I Need » et le public est de nouveau au rendez-vous. Les 2 singles « Ain’t Nothing Like the Real Thing » ou encore « You’re All I Need to Get By » sont d’énormes succès et de nouveaux classiques pour la jeune dame.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

 

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

C’est la passion, c’est la folie et c’est le « couple » parfait de la scène R&B… mais c’est aussi malheureusement le début de la fin pour la chanteuse. Elle se plaint souvent de maux de tête, de violentes migraines… et  le 14 Octobre 1967, alors qu’elle était sur scène, elle perd connaissance dans les bras de Marvin Gaye. C’est le séisme et la panique dans le label et pour sa famille. Quelques jours plus tard, le diagnostic tombe comme un coup de poignard : tumeur au cerveau.

Pile au moment où tout lui sourit, elle doit se battre avec un cancer et est immédiatement hospitalisée. Son état de santé ne lui permettait plus de se produire sur scène mais elle enregistre quand même son album solo « Irresistible » porté par le single « This Old Heart Of Mine (is Weak For You)« .

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

La bataille.

tammi

Elle se lance alors dans une bataille inédite contre la maladie, qu’elle n’imagine pas perdre. Elle est toujours en planification de sa carrière. Les relations entre les Suprêmes se dégradent à la même époque et Berry pensent à elle pour remplacer Diana, mais elle ne veut pas, s’estimant prête pour le lancement de sa carrière solo. Les opérations s’enchainent et l’affaiblissent mais sa passion pour le chant est toujours intacte. Au bout de la 6e opération, les médecins savent déjà qu’il n’y a plus d’espoir, mais ils décident de ne rien lui dire, bouleversés par sa force de caractère. Elle a perdu tous ses cheveux, pèse moins de 45kilos, et est dans une chaise roulante, mais elle refuse d’abandonner. Elle insiste pour se rendre en studio afin d’enregistrer son dernier album avec Marvin Gaye, « Easy ». Elle essaie, réussit souvent, mais n’a plus la force de tout faire et, sur certaines chansons, c’est la productrice Valérie Simpson qui prend sa place.

À ce moment aussi, beaucoup de ses anciens amis de la Motown désertent le chevet de le chanteuse, qui lutte désormais quasiment seule contre la maladie. Elle fait sa dernière apparition publique à la fin de l’année 1969. Elle insiste pour aller voir Marvin sur scène et il se met bien évidemment à chanter leurs duos. Fatiguée, mais toujours animée par cette même passion, Tammi, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, se met à chanter dans la salle sur « You’re All I Need To Get By »... le public surpris l’entrevoit, Marvin la rejoint en larmes et ils terminent le titre sous l’acclamation de toutes les personnes présentes dans la salle.

3 mois plus tard, le 16 mars 1970, Tammi Terrell décéda au cours de sa 8e opération. Elle avait 24 ans…

Anéanti par la perte de sa partenaire, Marvin Gaye n’enregistra plus pendant un an et ne monta plus sur scène jusqu‘en 1972. Il sera aussi le seul artiste de la Motown à avoir assister aux funérailles de la jeune chanteuse. La famille avait interdit que toute autre personne que lui ne soit présente, la plupart des autres artistes l’ayant abandonnée au cours de sa maladie et le label se servant de sa maladie pour malmener ses contrats. Le tournant musical que Marvin prit avec l’album « What’s Goin On » est la suite d’une longue réflexion du chanteur sur sa vie après la disparition de Tammi.

Une oeuvre non reconnue.

tammi-terrell-6

L’oeuvre de Tammi Terrell n’est que rarement reconnue à sa juste valeur. « Ain’t No Moutain High Enough » a été exploité comme 1er single de Diana Ross quelques mois après sa mort pour capitaliser là-dessus. Le titre a été certifié disque d’or et devient une des chansons signatures de Diana.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Aretha Franklin a repris « You’re All I Need To Get By » et il a été 19e et 3e aux charts R&B.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Mary J Blige et Methodman aussi..

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

tout comme des dizaines d’autres artistes urbains. En fait, elle a participé à des chansons tellement grandes et tellement reprises qu’on finit par oublier qu’elle était la première à les chanter à la base. Même James Brown a fini par reprendre et par exploiter plus tard la chanson qu’il lui avait écrite « I Cried« .

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Et d’une certaine manière, ça fait en sorte qu’elle soit souvent oubliée par le grand public. En 2010, le label Hip-O Select finit par lui rendre un petit hommage en publiant « Come On and See Me: The Complete Solo Collection », un album qui compile tous ses titres solos avant sa signature chez Motown, accompagné de 13 minutes de lives.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le jour de son enterrement, 2000 fans ont attendu devant la chapelle et, pendant très longtemps, James Brown et David Ruffin ont été tenu responsable de sa maladie. Les fans estimant que s »ils ne l’avaient pas autant battue et assenée de coups sur la tête comme ils l’ont fait, elle ne serait jamais tombée malade. C’est bien évidemment une thèse rejetée par les médecins, mais ça fait partie de l’histoire tragique de ce talent parti bien trop tôt.Ces derniers qui savaient qu’elle était condamnée au bout de la 6e, voire 5e opération, mais qui ont continué à l’opérer, à essayer, parce qu’elle était terriblement optimiste, elle y croyait. Jusqu’à la dernière minute, elle n’a pas accepté, elle a refusé de penser que ce destin serait le sien, qu’elle ne pourrait plus se lever, chanter, et confirmer cette brillante carrière qu’elle n’avait même pas eu le temps de savourer.

Triste réalité!