Après le total échec de Libération : beaucoup de critiques  avaient reproché à Mya d’avoir troqué sa personnalité musicale pour se lancer sans recul aucun dans le mainstream cliché. En effet, Libération était bourré de productions r’n’b mielleuses efficaces pour 2005 ( et encore) qui avaient fini par être commercialisées en 2007 : Gros anachronisme musical et commercial  qui  lui avait donc valu l’annulation pure et simple du projet sauf au Japon seul pays a avoir succombé aux charmes des singles « Lock U Down » produit par Scott Scorch et accompagné de Lil Wayne et «  Ridin », jolie ballade r’n’b qui s’inspirait directement d’un Burn d’Usher.

01. Must Be the Music 4:5502. Paradise 3:2403. Sold on Your Love 4:3004. One for You 4:0605. Almost Naked 3:3906. Cry No More 4:2307. Ego Trippin’ 4:0608. Let’s Go to War (introducing Faith Boogie) 3:0509. All in Your Mind 3:0210. Shy Guy 4:0311. Money Can’t Buy My Love 4:5012. Back to Disco (’70’s Disco’) 4:2813. Paradise (Remix) (featuring Sean Paul) 3:2414. Fallen Part 2 (featuring Clyde Mcknight) 3:44

Suite donc à cet échec cuisant Mya a cru comprendre qu’il lui fallait suivre le conseil à la lettre, c’est à dire simplement revenir à la Pop R’n’b juvénile de ces débuts et c’est qu’elle a fait avec ce 5eme album.

Composé de 13 titres et annoncé par le très sucré « Paradise». Sugar and Spice ne surprend donc pas du tout : c’est un album agréable et mais sans folie  aucune.

Mya se laisse porter tantôt par des des mélodies r’n’b old school sympathiques mais simplettes tels que  Sold On Your Love  , One For You  , ou   Cry No More (et ses airs de Janet Jackson )où on la retrouve sur des titres plus pop punchys mais tout aussi légers  à l’image du single , de la bombe Must Be The Music ou encore  de «  Shy Guy » la plutôt jolie reprise de Diana King .

Le mélange  résolument cohérent devrait ravir les fans japonais mais artistiquement parlant :Sugar  & Spice est une véritable régression. La Mya de Moodring était bien plus intéressante et originale que cette Mya quasiment résignée et en pilotage automatique.

On ose espérer que c’est qu’une passe et que ce n’est pas cet opus qui assurera son retour aux usa car les critiques n’en seraient que plus sévères surtout pour celle qu’on a longtemps considéré comme étant une des pionnières de la pop r’n’b des 90’s.

 

12/20

Image de prévisualisation YouTube