Des semaines que les videos tournent sur le net  et que le buzz petit à petit s’amplifie . Une espèce de blondasse charbonnée dans des pays paysages tantôt enneigés , tantôt embourbés , le tout couvert par un fond musical semblable aux reliques des derniers albums de Emmy Rossum ou Imogen Heap.

Pas grand chose en réalité mais beaucoup ont trouvé là le moyen de donner un peu de peps à leurs talents enfouis (ou totalement inexistants) de détectives et on a vu une pluie de suppositions se mettre en ligne , donc la plus tenante étant celle selon laquelle la demoiselle qu’on voyait sous cette production  visuelle soignée et ces mélodies dépouillées et sobres était Christina Aguilera .

N’est pas Poirot qui veut hein ?  Ils  avaient toute une panoplie de  blondes en recherche d’attention et il a fallu qu’ils tombent sur la « pire » . Celle qui n’avait la finesse d’absolument rien , deja musicalement mais surtout visuellement .  D’autant plus que le single de son  album compte s’apeller «  Glam » et qu’elle continue à chacune de ses apparitions de se prendre pour un mauvais mannequin Disney .

Bref , j’ai  le plaisir de vous relever que  » Iammachinmachin » n’est autre que Jonna Lee.

Chanteuse pop suédoise qui vient grâce à la stupidité des fans de Aguilera et autres de s’ouvrir les portes à une carrière internationale .

Ce qui n’est vraiment pas  pour nous déplaire , au vu de ce qu’on a pu découvrir comme titres d’elle notamment ces 2 derniers extraits bien sympa de son album «  10 pieces , 10 bruises » .

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

On suivra de prés son actualité et ce qu’elle fera de cette notoriété d’un genre nouveau .