« Il en aura fallu du temps … » :C’était le slogan de la publicité d’une bière camerounaise quand j’étais jeune. Le directeur de la société l’avait choisi  car il  avait donné son nom a la bière et estimait qu’il lui avait fallu plus d’une vingtaine d’années pour parvenir à un produit d’une telle raffinerie et perfection.C’était selon lui la meilleure chose qu’il avait fait et il lui avait mis en place un tapage promo énorme.Pas une rue, pas un carre de pub, pas une heure a la télévision sans qu’on ne vente les mérites de la Kadji’s Beer de telle sorte que bien que je n’eus pas plus d’une dizaine d’années  à l’époque je me souviens encore du véritable phénomène qu’avait été l’avènement de cette bière dans les petits quartiers et au  sein même de ma propre famille.

Un oncle avec lequel on vivait en était tellement accro qu’il en ramenait en cachette dans sa chambre et se soulait me donnant des pièces de 50 francs pour que je ne dise a personne. Il y a quelques jours pendant le diner de noël, les penchants alcolos de mon oncle refirent surfassent et pendant que tout le monde s’inquiétait ou en riait, je me mis a repenser a cette bière -qui devait sans grand doute être sa première – et je demandais à mon père ce qu’elle était devenue? Il me répondit avec ce sourire moqueur qui le caractérise si bien.

 »Oh tu sais on en parle plus, je crois qu’il les produise spécialement pour les faire gagner a des jeux concours. Tout le monde a fini par se rendre compte que ce n’était finalement qu’un effet de mode de plus pour régler ses dettes, ses autres produits , la « ’33″‘la « King », se vendent toujours très bien,heureusement pour lui ».

Le rire communicatif de mon père- qui a pour lui qu’il peut faire rire de choses qui n’ont absolument rien de drole – ayant opéré, nous nous mimes a rire comme deux cons avant de passer au sujet suivant me laissant croire que tout ceci n’était qu’ évènement isolé jusqu’au moment où quelques heures plus tard: Je mis un point final a l’écoute du 4eme opus de Jamie Foxx.

La phrase de mon géniteur et la petite histoire sur la bière me revinrent a l’esprit comme par magie.

De la même manière que ce cher monsieur Kadji nous offrait une bière quelconque  en en faisant un tapage pour régler ses dettes et garder sa société : Jamie Foxx avait pris plus d’une année d’annonce et de singles différents pour nous offrir  un album aux featurings vulgairement cliches et tristes,aux productions relativement médiocres , le tout emballe par un nom au superlatif prononce-annonce comme la meilleure nuit de vie-, afin de donner l »illusion d »être encore dans le coup ou du moins de faire partie de quelque chose de profond quand c’est bien loin d’être le cas.

Si cette méthode a l’avantage d’être payante sur le court terme vu que Kadji Beer a fait des bénéfices monstres avec son breuvage à son lancement et que Foxx débute avec 120.000 vendus de son album sans single porteur: Le résultat est le même, 10ans après, presque plus personne ne consomme la Kadji comme d »ici 6 mois presque plus personne , y compris les acheteurs n’écouteront  »Best Night Of My Life » »

L’ex Ray Charles est la représentation humaine parfaite de ce que peut être un assassinat de talent au profit d’un jeunisme barbare et ordurier. Abus de vocoder, abus de sonorités électroniques qui  donnent parfois a croire qu’on est sur le dernier opus des Black eyed Peas et cacades d’invites au talents suspects et a l’utilité douteuse .On sauvera quelques ballades sympathiques (Sleeping Pill,Rejoice,Best Night of my life,15 minutes..) mais cette cacophonie  bien que très bien emballée est très certainement la plus grosse déception 2010.

10/20.

Encore une fois comme la biere de Kadji, les acheteurs qui lui ont accorde leur confiance a cause du titre devraient très vite être dégoutés et s’en remettre a ses opus précédents notamment au fameux Peep this.

Perso,quitte a choisir, j’aurais préféré que la bière existe toujours même en petite quantité afin qu’un jour je puisse la gouter car quoiqu’il en soit :elle doit de toutes façons être plus porteuse de bonne ondes que n’importe qu’elle quel titre ce de cette nuit de tous les désastres.

Triste Réalité.