Décidément les labels ne savent véritablement plus quoi inventer afin de vendre des disques. Promouvoir  simplement de la bonne musique leur parait trop difficile désormais. La musique est passée au second rang et c’est la course a celui ou celle qui sera la plus excentrique ou trash. En cette fin d’année, comme si on avait pas assez avec les désastres que sont gaga, Kesha et autres Rihanna. La nouvelle sensation de la pop/electro cheap sera Jessie J.

Un petit joyau venu d’Angleterre qui hormis son amour féroce pour le mauvais gout l (c’est elle qui a écrit Party In The Usa de Miley Cyrus) musical partage aussi avec ses consœurs , une énorme classe et un véritable talent (avec Kesha ) et  une indubitable beauté (Gaga.)

Le clip de son 1er single  aussi triste et médiocre que sa chanson est un ramassis d’images gothiques trashy inutiles et prodigieusement obscènes.

Image de prévisualisation YouTube

Il y a pas grand chose a ajouter a part souhaiter qu’elle s’étrangle avec un de ses accessoires de sado maso de foire ou alors que le public prenne conscience du vide artistique qu’elle constitue et nous épargne le matraquage de cette jena lee wannabee.

Triste réalité.

 

Ps: Aux usa, elle lance un titre avec B.O.B faussement ragga et tellement typiquement english qu’ il aurait pu paraitre sur le 1er Geri Halliwell sans grand soucis. Il parait qu »elle sait chanter en live cela dit mais bon su ce sont de tels désastres qu’elle propose, je ne vois même pas l’intérêt de chanter tout court.