Nicki Minaj est maligne. Elle a perdu toute crédibilité auprès du milieu rap avec ces singles dance/electro.  » The Boys  » a floppé, «  Freedom » ( malgré l’excessive promo) n’a pas décollé, le seul titre rap qu’elle a proposé qui a eu un minimum d’impact depuis un an était  » Beez In The Rap », autant dire que les dj’s urbains lui mènent la vie très dure, un comble pour une rappeuse.

Du coup, au moment où elle a chance d’avoir un titre avec son mentor  Lil Wayne toujours hyper respecté par ce milieu, elle frappe fort. Belly Boom ( réalisateur du clip) a gribouillé une espèce de scénario qui  n’a en fait qu’un seul et unique but : nous montrer Weezy et Minaj dans des moments intimes.

Il semblerait qu’elle joue la prostituée de luxe, que lui est le client mais là encore, ce ne sont pas ces détails qui retiendront  notre attention. Le plus important est que tout le monde va vouloir essayer de voir ces scènes de nues et que ça va d’une certaine manière porter la chanson. Elle va faire le buzz, monter sur Itunes et peut être donc à ce moment là forcer les dj’s urbains à la jouer à nouveau.

Pourquoi pas?  » High Scool » est une chanson sympathique, un cross over  tout à fait méritant dans son genre. C’est une bonne chose qu’elle décide de miser le tout pour le tout pour lui.

Car c’est bien du «  quitte ou double« , ça peut fonctionner et faire du titre un véritable succès ou alors, ça peut encore méchamment se ramasser en la cantonnant dans le milieu rap comme :  » la petite pute de wayne ».

Triste Réalité!