Toni Braxton & Babyface ont entamé seulement aujourd’hui la promotion télévisée de leur album «  Love, Mariage, Divorce » pourtant sorti depuis ce Lundi, ils se sont rendus au Good Morning America. Motown ne donne clairement pas aux 2 légendes l’exposition qu’ils méritent et c’est bien dommage car chaque qu’ils se retrouvent sur scène, ils font des petites merveilles, et rendent bien hommage au fabuleux travail qu’ils ont mis dans cet album. C’est  » Where Did We Go Wrong », le second single qui a logiquement été choisi et…

Image de prévisualisation YouTube

…c’est fort de voir le calme olympien de Kenneth  face à la dramaturgie gestuelle et quasiment naturelle de Toni. La version studio reste légèrement supérieure à ce live mais ça n’enlève rien à sa qualité et surtout il faut dire que cette chanson est absolument magnifique.

C’est une de ses grandes chansons qui ne meurent absolument jamais. Ils pourront la chanter dans 60ans ou on pourra la reprendre qu’elle aura la même candeur, la même force tout en restant hyper simple. Le second couplet de  Miss Braxton est  à pleurer d’émotions avec le petit  » Then you went to break my heart…didn’t you!? ». Je dois avouer que j’avais un peu de doutes au début mais  avec le temps et l’écoute entière du projet, je suis  ravi qu’ils aient fait ce choix. Ils visent un public R&B adulte, et c’est ce genre de chansons qu’on veut attendre de leur part. Elle n’est forcement évidente à la première écoute mais c’est dans le détail, dans les subtilités de l’échange, des différents tons qu’on y trouve de la magie et …… de la pure magie.

Maintenant, un extrait du clip et plus de lives seront nécessaires pour l’imposer…même si je pense que ce n’est pas le genre de titres qui sont destinés à devenir des hits mais juste à porter les albums  au plus  haut des charts, ce dont ils ont d’ailleurs clairement besoin. Les prévisions de HDD prévoient entre 55.000 et 60.000 ventes en première semaine, c’est tout à fait décent  Il faut savoir que  » Pulse » en 2010 s’était vendu à 54.000 exemplaires au mois de Mai et «  Playlist » de Babyface en 2007 n’avait séduit que 24.000 personnes. D’ailleurs, le score de  » Love, Mariage, Divorce » ( en plein fevrier, mois mauvais pour les ventes) doit être le meilleur résultat de ce dernier depuis 10ans.  Ils ont évité la catastrophe et font un score honorable pour un album uniquement promu à un public adulte avec une exposition assez minime. Maintenant, ce serait bien que le bouche à oreilles permettent à l’album de se maintenir sur le long terme et qu’ils profitent de la Saint Valentin la semaine prochaine. Ils le méritent, «  Roller Coaster » et « Take It Back » peuvent permettre à l’album de faire son bout de chemin jusqu’à la fin de l’année.