Kelly Price était une grande amie de Whitney Houston qui n’a pas oublié l’anniversaire de sa mort et qui a rédigé une lettre ouverte le 11 Fevrier pour rendre hommage à la diva. Elle explique avec ses propres mots ce que représentait Nippy pour elle, revient sur le tournage du clip de leur titre «  Heartbreak Hotel » et sur le soutien que celle-ci a pu lui apporté au début de sa carrière.

« Tu m’as tendu la main il y a 17ans. »

A ma merveilleuse amie Whitney, Cette période de l’année est vraiment difficile car elle ramène un flot d’émotions que je n’ai pas envie de ressentir. Tant de personnes disent tant de choses. Tant de gens qui ne te connaissent même pas. Ton départ était soudain, inattendu et très douloureux. Mais ce qui a fait le plus mal ce sont les choses qui ont été dites, les mensonges racontés, et le total manque d’égard pour la femme, la fille, l’amie, le mentor, la philanthrope et l’humanitaire que tu étais. Quand je pense à Whitney je sais que je ne vois pas de photo de tabloïds ou les descriptions exagérées, dramatisées de la Diva Whitney comme raconté par les pseudo-journalistes.

Je me souviens de l’icône Whitney Houston qui m’a tendu la main il y’a 17 ans et a dit à la nouvelle venue dans le RnB « Je dois chanter avec toi ». Cette icône est rapidement devenue une amie et un mentor. Tu es devenue une de mes plus grandes supporters, en me rappelant régulièrement que dieu m’a donné cette voix car il voulait qu’elle soit entendue. Tu me rappelais régulièrement de garder la tête haute et de chanter sans jamais avoir le sentiment que je ne méritais d’être sur scène avec un micro parce que quelqu’un d’autre était plus mince, plus jolie ou plus « commercialisable ». Je penses à toi et c’est ce dont je me souviens et c’est tout ce que je dirais.

 whitney-houston-feat-faith_1sykz_q4dug

Je leur raconterais comment tu t ‘inquiétais pour nous quand nous étions sur le tournage de « Heartbreak Hotel » avec toi et Faith à Miami dehors dans un froid glacial après qu’une tempête de pluie verglaçante ait frappée. Je me souviens être rentrée chez moi après le tournage et avoir vu quelques jours plus tard des titres de tabloïds qui disaient qui tu avais piqué une crise et quitté le tournage à cause d’une histoire de chaise et je n’arrivais pas croire ce que je lisais. Je n’arrivais pas à croire que quelqu’un ait pu appeler les tabloïds pour raconter cette histoire. Ce qu’ils n’ont pas dit aux tabloïds c’est qu’à cause des intempéries l’endroit où nous étions situés pour le tournage à l’extérieur à du être reconfigurer. Et après de multiples retards dus à la production et le fait que nous étions toutes habillées et prêtes pour le tournage depuis des heures, tu avais demandé à ce que quelqu’un s’assure que Faith et moi ayons du chauffage dans nos caravanes et des fauteuils confortables ainsi que des gants, des bonnets et des écharpes. Tu voulais t’assurer que NOUS étions biens. Ils ont oublié de mentionner cette partie. La « source proche de Ms. Houston » sur le tournage a oublié de mentionner que  « l’esclandre» que tu as provoquée étais à cause de nous, et pas toi. Elle a oubliée de dire aux tabloïds que quelqu’un t’a apporté une couverture, une écharpe, un chapeau, des gants et du thé chaud pendant que nous étions debout, dehors entre deux prises et n’a pas pensé qu’il était nécessaire de faire pareil pour Faith et moi. Elle n’a pas dit aux tabloïds que tu a essayé de nous tenir au chaud toutes les trois avec ta couverture. Elle n’a pas mentionné que tu as enlevé ton écharpe pour la mettre autour de mon cou pour que je ne tombe pas malade. Le tabloïd a rapporté que tu as quitté le tournage en « trombe » parce qu’il ne t’avais pas donné la chaise confortable que tu avais demandé dans la caravane.

C’était vrai mais ils ont occulté le fait que les chaises confortables étaient pour nos caravanes. Que toi tu avais déjà ce dont tu avais besoin, mais que tu étais énervé par la façon dont tes sœurs étaient traités, et comment nous étions négligés. Tu n’es pas partie. Nous sommes partis. Tu es parti et tu nous as emmené avec toi et tu as dis à tous le monde que nous étions tes invités ; nous étions des artistes comme toi et que nous devions être respectées par tout le monde comme tu l’étais. Tu nous as attrapé par la main et tu as dis « allez » et tu as dis à tout le monde que nous ne reviendrons pas tant qu’ils n’avaient pas tout apprêtés correctement pour nous toutes. Tu te souciais de nous. Si je devais te résumer en une phrase, ça serait celle la. Tu te souciais des autres. Tu aimais avec tout ton être, tu donnais à en souffrir et tu n’as jamais estimé que c’était trop. C’était juste la personne que tu étais.

Alors aujourd’hui quand nombreux sont ceux qui vont marquer l’anniversaire de ton envol vers les cieux en rappelant tes moments difficiles et tes challenges, je vais parler en bien de toi. Je vais parler de ton cœur. Je vais dire toute la vérité, que tu es tombée mais que tu t’es relevée, et que tu es tombée et que tu t’es relevée. Et chaque fois que tu es tombée tu as continué de te relever. Et quand tu ne pouvais pas te relever, Dieu t’a porté et t’a ramené à la maison. Ta voix étais grandiose et inégalable et à part mais ce n’était pas la meilleure chose te concernant. C’était le reflet du cœur et de l’âme qui la remplissait d’émotions et qui a fait que le monde remarque la fille du New Jersey. Je suis reconnaissante du fait que parmi tous les gens sur terre, je faisais partie de ceux qui te connaissaient vraiment, La femme derrière la voix. Je t’aimerais toujours. Ma sœur. Mon amie.

Il faut savoir aussi que le tout dernier échange vocal de Whitney était avec elle. Ce jour-là, juste avant de remonter prendre dans son bain, elles avaient fait quelques vocalises ensemble sur la scène de «  For The Love Of R&B« . Une cérémonie qui cette année lui a rendu hommage sous la direction encore une fois de Kelly Price.

Kelly_Price_GrammyParty

Image de prévisualisation YouTube

Price a beaucoup de défauts et n’est pas très humble d’après ce qu’on dit mais c’est une amie extrêmement fidèle. Whitney doit être très fière d’elle.