Longtemps annoncé, le nouvel album  » I am » de Leona Lewis sortira cet été, ce sera le premier opus de la chanteuse sur le label Def Jam et chez Island Records. Un projet qu’elle a annoncé différent des précédents et  plus en accord avec sa personnalité artistique . Elle a longtemps été le pantin de Simon Cowell et tient à se défaire de cette image dès le premier single  » Fire Under My feet ». Un up tempo entrainant, très punchy mais pas forcement très original. Les similarités avec le  » Rolling in the deep » d‘Adèle peuvent être faites même si Leona réussit à garder un cap moins mélancolique, plus revanchard, surement pour caler avec son état d’esprit actuel. La chanson a pour elle de mettre en valeur sa voix  – qui a beaucoup changé d’ailleurs– sans retomber dans le carcan habituel de la ballade romantique. Il lui manque cependant un petit truc pour être le tube dont elle a besoin pour revenir sur le devant de la scène. Musicalement, c’est très sympa mais l’étincelle d’un tube mondial n’est pas forcement visible. Elle reste toujours un peu lisse, la vidéo aurait pu apporter ce gros plus, mais elle est d’une banalité affligeante pour un retour de cette envergure. C’est d’ailleurs peu compréhensible de voir qu’ils n’ont pas investi sur un  VRAI clip, un concept centré autour d’elle, de son histoire, de sa nouvelle image, que nous proposer un assemblage d’images bien pauvre qu’on a vu et revu.

On a envie de lui souhaiter tout le bonheur du monde parce qu’il a fallu du courage pour proposer ce projet, mais ça va être compliqué de s’imposer, surtout avec un visuel aussi pâle et en plein été. A la limite, ce genre de sons peuvent correspondre à des sorties automnales et hivernales. A cette période l’année, c’est toujours compliqué de promouvoir des singles du genre surtout quand on sort de plusieurs échecs commerciaux. Maintenant,  tout ça n’empêche pas apprécier ce titre qui ne révolutionne absolument rien, mais reste néanmoins très plaisant.