On les voit souvent dans les médias et on en parle encore plus mais on ne sait jamais réellement quels sont leurs vrais chiffres. Les journaux télévisés nous balancent à chaque fois que chacune d’elle a un record, mais c’est tellement récurent aussi que ça a fini par ne plus rien signifier et qu’on ne sait plus qui vend exactement quoi. Dans cet article, on choisit de revenir sur les 4 stars pop urbaines qui sont le plus médiatisées en France depuis 15ans: Jennifer Lopez, Rihanna, Beyonce, et Alicia Keys. Ce sont quand même des styles assez distincts (même s’il y a des similitudes, notamment entre Rihanna et J.LO).. la question est donc de savoir à quel style les français accrochent le plus.

Voici le classement par ordre décroissant.

4. Beyonce.

L’ex-chanteuse des Destiny’s Child est sûrement la chanteuse la plus r&b de ce classement et c’est quelque chose qui lui fait défaut. Le public acheteur en France, notamment d’albums, a du mal avec ce genre musical (très US) et malgré sa médiatisation, en terme de carrière solo, Ses chiffres restent toute somme corrects.

Beyonce totalise environ 1.400.000 disques vendus en France avec environ 800.000 singles et 600.000 albums. Dans le détail, le premier opus de la chanteuse, « Dangerously In Love », a totalisé 250.000 ventes, le second, « B’Day », environ 70.000 ventes, le 3ème, « I am Sasha fierce », 110.000 ventes. Le 4ème, « 4 », est une vraie petite déconvenue car il ne totalise que 60.000 albums vendus et 80.000 albums vendus pour le dernier éponyme boosté par le lancement surprise.

Elle est la petite dernière de ce classement. Même si son total reste conséquent, il est clairement inférieur à sa popularité. Coté singles, son plus vendu reste « Baby Boy » aux cotés de Sean Paul avec près de 100.000 ventes, ensuite vient «  Beautiful Liar » fait 70.000 ventes. Son single solo le plus  vendu est  » Irreplaceable » qui a eu un plus des 50.000 ventes, des chiffres similaires à ceux de «  Crazy In Love« .

3. Alicia Keys

Plus discrète que les autres mais redoutable dans les charts, c’est sans doute aucun A.K. Si Beyonce est vendue en tant que prêtresse du r’n’b, Alicia a toujours été plus revendiquée d’un son soul. Une héritière des Marvin Gaye, Stevie Wonder et ça c’est quelque chose qui parle plus au grand public français que le R&B. C’est pour ça qu’Alicia Keys reste donc une excellente vendeuse en France, avec 350.000 pour « Songs in a Minor »,  436.000 ventes pour « The diary of AK », 250.000 pour « The diary of AK », pour ne citer qu’eux; c’est un bulldozer pour une chanteuse de son style en France, même si les ventes se sont affaissées sur les deux derniers opus. « The Elements Of Freedom » et  » Girl On Fire » tournent aux alentours des 150.000 ventes pour chacun des 2.

Coté single, «  Fallin » reste le plus vendu avec plus de 340.000 ventes tandis que  » No One » lui a totalisé près de 100.000 ventes. Aux U.S.A, c’est la plus grosse vendeuse d’opus de cette liste.

Elle a vendu environ 1.150.000 singles et plus de 1.4 millions d’opus ce qui porte son total à environ 2.550.000 ventes.

2. J.LO.

Avec 3 millions de disques vendus en France, dont 1.1 millions de singles, la bomba latina a incarné la pop star tantôt urbaine, bientôt electro en France. Son image (et sa diversité) lui a permis de toucher un très large public et de leur refourguer une musique qui n’est pas forcément celle qu’ils apprécient le plus. Si la plupart de ses tubes sont principalement urbains, elle a beaucoup joué avec la pop, ce qui lui a permis d’asseoir une telle popularité et de si bons chiffres en très peu de temps. En effet, « A.K.A » n’a pas séduit plus de 4000 personnes en France et « LOVE? » n’a fait que 50.000 ventes, ce qui montre bien que J.LO a très bien vendu et beaucoup vendu en très peu de temps ici.  C’est aussi la plus grosse vendeuse d’opus de ce classement.

1.Rihanna.

Le modèle Rihanna résume très bien ce que J.LO a fait. En réalité, c’est une espèce d’amélioration de J.LO pour le public français, vu que c’est une chanteuse pop qui n’a aucune étiquette. Elle n’est pas r&b, elle n’est pas purement pop, elle n’est pas non plus electro, elle touche à tout. La jeunesse française n’ayant pas de culture musicale ciblée sur un genre précis se reconnait totalement en elle. Elle leur offre un peu de tout ce qu’ils aiment,  régulièrement, et même si la plupart de ses tubes s’oublient au fil des années, ce n’est pas grave car, en France, on n’a pas cette culture d’importance de la musique ou des racines, on veut juste de l’efficacité. On n’est pas là pour défendre le r’n’b ou le hip-hop, le public n’en a que faire de ces débats qui jonchent pourtant la culture américaine et c’est ça qui permet à Rihanna d’être la meilleure vendeuse des 4 dames citées.

En effet, elle comptabilise 4.800.000 millions de ventes … avec 2.7 millions de singles et 1.5 millions d’albums vendus, ce qui est une sacré performance. C’est 3 fois plus que Beyonce.

 Outsiders.

En bonus,

Brandy.

Il faut savoir que avec 1.5 millions de disques vendus dont environs 450.000 albums, Brandy est aux coudes à coudes avec Beyonce en solo. Comme cette dernière, B.Rocka a souffert de son ancrage top R&B pour le public français, mais elle a réussi à avoir des succès singles jusqu’en 2008, ce qui lui a permis d’avoir ce score avec bien évidemment une grosse aide pour «  The Boy Is Mine » mais ce n’est pas tout.   » Full Moon » ,  » What About Us » et surtout «  Another Day In paradise » et « Right Here » ont fait de très beaux chiffres et ont permis à Brandy d ‘écouler beaucoup de singles. La France fut d’ailleurs l’un de ses plus gros marchés.

2. Janet Jackson.

Enfin, Janet Jacskon  a très longtemps souffert du fait d’être la sœur de Michael et d’être aussi très R&B en France. Son premier vrai succès arrive avec  » Whoops now », chanson cachée de l’opus Janet qui n’a rien à voir avec sa discographie et bénéficie d’un des clips les plus banals qui soient en 1995. C’était le 8ème extrait de l’opus, mais ce n’est que là que les français accrochent ( contrairement à tous les autres pays européens où elle a d’excellents chiffres), à la surprise générale. Elle n’a donc pas du tout des chiffres à la hauteur de son statut ici et totalise environs 2.6 millions de ventes dont  1 million d’opus vendus .

Et pour les garçons?  La prochaine fois!

Chiffres compilés avec la snep et infodisc.