Macklemore revient sur un des sujets qui semble lui tenir à coeur. Le « White Privilège » aux U.S.A,  il avait déjà longuement abordé ce sujet l’an dernier et on l’avait décrypté dans cet article. Cette année, il enfonce le clou et s’attaque carrément à Iggy Azalea et à Miley Cyrus. C’est dans un des nouveaux titres qui s’intitule « White Privilège II » et qui est censé dénoncer le racisme aux U.S.A, y compris dans l’industrie.

« You’ve exploited and stolen the music, the moment/The magic, the passion, the fashion you toyed with/The culture was never yours to make better/You’re Miley, you’re Elvis, you’re Iggy Azalea »

« Vous avez exploité, volé la musique, le moment, la magie, l’instant, la passion, le style avec lequel vous jouez actuellement, c’est une culture qu’il ne vous appartenait pas de rendre meilleure, vous êtes Miley, vous êtes Elvis Presley, vous êtes Iggy Azalea ».

Très clairement, il continue de vouloir se démarquer des autres artistes blancs qui font ou qui ont fait carrière en reprenant les codes d’une musique qui n’était pas la leur à la base. Il explique que cette chanson est le résultat d’un dialogue en cours entre musiciens, activistes et professeurs au sein de sa communauté à Seattle et au-delà. Leur travail et leur engagement ont été essentiels pour le processus créatif du titre. Il dit ausi apporter son soutien aux organisations dirigées par des noirs et à l’éducation anti-raciste.

Dans l’idée, on peut respecter son envie de faire ce qu’il fait, mais il n’avait pas forcement besoin de citer Iggy Azalea. Comme d’habitude, elle ne comprend absolument rien aux sujets de fond et croit que ce n’est que de la haine envers son travail, au demeurant médiocre. Elle a écouté la chanson, a vu qu’elle était citée et a directement répondu sur Twitter en disant qu’il n’aurait jamais du lui parler ou prendre des photos avec elle aux cérémonies, si c’est ce qu’il pensait réellement. Le fossé de niveau est édifiant.

Le plus cocasse dans cette histoire que Macklemore a lui même été accusé d’avoir bénéficié du WhitePrivilège notamment aux grammys face à Kendrick Lamar ou dans plusieurs titres de J.Cole. Il l’a reconnu et s’en est expliqué. Certains diront qu’il en fait trop… dans un sens, c’est peut-être vrai, mais c’est mieux que de rien faire surtout qu’il peut être sur qu’il lui sera désormais bien plus complexe de retrouver le  gros succès mainstream après de telles déclarations.

#TristeRéalité!