Tout a commencé il y a quelques semaines quand Azealia Banks en clash houleux avec Iggy Azalea a élargi sa vision des choses en expliquant qu’il y avait une appropriation de la culture noire par des artistes blancs comme sa rivale mais aussi Macklemore. Les choses se sont envenimées quand Iggy a remporté le prix du meilleur album rap aux AMA face à Drake et Eminem, ce qui a donné une sorte de crédit aux propos d’Azealia Banks qui s’est faite soutenir par Kendrick Lamar, J.Cole, Solange Knowles et même d’une certaine manière par le chanteur de R&B Tank. Beaucoup de gens ont cependant assumé sans avoir compris le fond du problème qu’il s’agissait simplement d’artistes noirs frustrés par le succès des autres. On a essayé dans plusieurs dossiers comme celui sur le multiculturalisme ou celui sur la musique noire d’expliquer qu’il y avait un vrai soucis pour les artistes urbains noirs aux U.S.A mais ça n’a pas toujours été compris.. alors peut être que ça le sera mieux vu que la rappeuse blanche Kreayshawn a pris son compte twitter pour reprocher à Iggy Azalea de ne rien savoir de l’histoire du hip hop américain.. et c’est finalement Macklemore ( pourtant durement attaqué par Azealia Banks et J.Cole) qui est allé s’asseoir à la radio américaine pour donner son point de vue profond et avisé sur l’histoire.

Il a abordé plusieurs points en commençant par le fait que les artistes « blancs » dans le hip hop ont besoin de connaitre leur place :

« Pour moi, ce qui se passe se résume à: vous devez connaitre votre place et votre culture. Etes vous entrain de prendre ou êtes vous entrain de contribuer? c’est la question qu’il faut se poser. Vous devez écouter, vous devez être humble. C’ est tout un débat, mais ce n’ est pas ma culture pour commencer. Ce n’ est pas une culture que les personnes blanches ont commencé. Je crois que malgré le temps et les années de travail que j’ai mis dans la musique que j’aime, j’ai besoin de connaître ma place. »

Il a ensuite enchaîné sur le fait qu’être blanc lui ouvert des portes que les rappeurs noirs n’ont pas :

« Pourquoi suis-je en sécurité? Pourquoi je ne peux jurer sur un disque, un autocollant parental advisory sur la couverture de mon album, et pourtant les parents viendront me dire, ‘Vous êtes le seul album de rap je  laisse mes enfants écoutent? Pourquoi ne puis-je porter un chandail à capuchon et ne pas être traité de  voyou? Pourquoi  puis-je affaisser mon pantalon et ne pas être traiter de membre d’un gang? Pourquoi suis-je sur le divan d’Ellen et Good Morning America? Si je étais noir, A quoi mon  passé ( addiction à la cocaïne) ressemblerait ? Il serait tordu dans autre chose plutôt que des personnes étant  venant dire , «remets toi sur pieds!» Pour moi, le privilège qui existe dans l’industrie de la musique est le même privilège qui existe dans toute l’Amérique … C’ est le privilège des blancs ».

Et il a aussi évoqué le fait que les gens ont peur d’en parler ou n’arrivent pas à toucher ce sujet sensible :

« Les blancs libéraux veulent être sympas et bien vus. On ne veut pas être raciste. On ne veut rien gâcher. On veut se dire  » Oh les races, c’est fini »,  » Nous avons un président noir. Nous ne voulons pas parler de privilège blanc et c’ est tout bon, non? » . Ce n’ est pas le cas … Nous devons passer ce stade bizarre de la conversation sur les races. En tant que personne blanche,  j’ai la certitude que nous devons écouter. »

L’interview entière est disponible ici:

Image de prévisualisation YouTube

Ce qu’il vient de faire est génial car Macklemore a été et est une des principales cibles des personnes qui reprochent au système musical américain de ne pas du tout être juste envers tous les artistes comme on le détaillait dans cet article ici. Il n’a pas du tout épargné depuis sa victoire aux Grammys Awards ( où il s’était d’ailleurs excusé et avait reconnu n’avoir pas mérité son prix) mais il a clairement la culture et la bienveillance de dire  que le problème posé est réel. Le fait que ça vienne de lui  qui est un artiste blanc et qui était « attaqué » par les artistes noirs devrait changer la donne ( et c’est triste d’ailleurs mais c’est bien le cas) sur le propos tenu depuis le début auprès de beaucoup de gens. Le fait qu’il ait pris une heure de son temps pour parler de tous ces sujets montre qu’il a un vrai respect et un amour réel pour le hip hop et on a même l’impression à certains moments qu’il s’excuse d’avoir eu du succès, ce qui ne doit pas être le cas, c’est le système qui est injuste, pas lui.

Tout ceci ne va en tout cas pas relâcher la pression autour d’Iggy qui se retrouve encore plus illégitime et finalement seule car elle ne comprend pas les sujets abordés (alors que clairement les autres artistes hip hop noirs comme blancs, Macklemore, Kreashawn et Astion Bronston le comprennent) comme le montre ce tweet où elle répondait à Azealia Banks en étant totalement à coté de la plaque et en total opposé avec ce que Macklemore vient de dire.


Triste réalité!