4 ans après son album Home, Michael Kiwanuka est de retour avec Black Man In the White World. Souvent comparé à Bill Withers ou encore à Otis Redding, du fait de sa voix, le chanteur britannique d’origine ougandaise Michael Kiwanuka nous émerveille avec le premier single de son nouvel album Love & Hate qui sortira le 27 mai prochain.  L’artiste s’inspire du blues, de la pureté de la soul et va au cœur même du negro-spiritual pour porter un message et montrer son profond engagement.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

C’est très bien réalisé et très authentique. Il met en avant le fait que nous vivons dans une société qui est loin d’être toujours juste pour les personnes qui ont une certaine couleur de peau. Certes, le racisme tend à devenir tabou, mais il n’a pas disparu pour autant.

Le clip s’inscrit dans un contexte très américain avec ce jeune noir qui danse avant un accident de voiture, qui met en exergue toujours la partialité de la police aux U.S.A. C’est fin, mais très bien réalisé. Bien évidemment, les radios se refusent dore et déjà à diffuser le titre.  Il est clair que le «  Je suis un noir dans un monde de blancs  » répète en boucle dans les refrains, est gênant pour eux , mai ça reste un premier single brillant et audacieux de la part d’un artiste ,qui on l’espère, n’a pas encore dit son dernier mot.