Après les albums catastrophiques « Femme Fatale » et surtout le très mauvais « Britney Jean« , c’était difficile d’imaginer un retour de Britney Spears. Toutefois, RCA a fini par comprendre que la dance avariée n’était pas le meilleur créneau pour la chanteuse qui revient avec un titre pop-urbain en compagnie de G-Eazy. C’est un mid-tempo sensuel qui n’est pas sans faire écho à ses travaux à l’époque de l’album « In The Zone ». Sa voix est toujours extrêmement robotique, mais à ce stade, c’est devenu sa marque de fabrique. « Make Me » est son meilleur single depuis très longtemps. Moins agaçant que le parodique « Work Bitch« , moins risible que « Pretty Girls » et plus abouti que l’album « Femme Fatale » en entier. Il n’est pas révolutionnaire, mais il est bien mieux produit, bien plus en accord avec le son qui a fait d’elle ce qu’elle est pour une certaine partie du monde de la pop. Le couplet de G-Eazy est très bien intégré, il a la même manie que Big Sean et copie beaucoup le flow de ses ainés, mais ça fait le job sur cette chanson.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Il laisse penser qu’on aura un album plus authentique que les précédents. Le refrain aurait pu être plus efficace, mais c’est un bon choix au niveau du son et de l’image, car il va remobiliser sa fanbase, tous ces gens qui rêvent de revoir la Britney de 2003, croiront avec ce titre et cette image qu’il y a une étincelle…

En réalité, ce n’est pas le cas, mais elle va réussir à faire rêver un minimum… ça ne lui était pas arrivé depuis 2008, c’est déjà un grand pas.
Les 2 ères précédentes laissaient entrevoir une morte-vivante qui courait après la pop/dance comme toutes ses jeunes consœurs pour rester dans le coup. Cette fois, elle joue sur ses propres codes et ça se ressent, elle est déjà plus animée.
Sera-t-il suffisant pour réussir à séduire un autre public et à s’assurer un comeback gagnant ? Ça c‘est encore autre chose… mais « Make Me » sans être extraordinaire, est déjà un grand pas dans la bonne direction.

 

Le clip.

Le clip, en revanche ne nous donne aucun signe d’évolution ou de changement. Ils essaient, ils forcent, mais le résultat est sensiblement le même. On ne sait pas où elle va. Elle est jolie, a retrouvé son corps et ça devrait suffir à une grande partie de sa fanbase, mais la vidéo n’est pas très interessante, en plus d’avoir un placement de produits absolument grossier sur tous les plans. Les scènes de G-Eazy n’ont rien à voir l’ensemble de la vidéo, il arrive comme un cheveu sur la soupe et l’ensemble donne plus une impression de bordel qu’autre chose.

Un clip plus sexy avait été tourné, et il a finalement été retenu par son équipe. Ce qui n’est pas une mauvaise chose, rien qu’avec la scène avec le mec dans le lit, on ressent qu’elle n’est plus du tout à l’aise avec ce genre d’ambiances.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

On dirait une très longue publicité pour un produit.. le produit Britney Spears, sauf que c’est défraichi et qu’on ne peut pas continuellement essayer de vendre quelque chose en voulant simuler des arguments ou recettes qui ont marché il y a 10 ans. Ils maintiennent cette fille dans un état de léthargie constant. Tous les arguments de la has-been qui sans arrêt essaie de renouveler son image de 2003.. et ça se voit même sur la pochette de l’album qui est une capture d’écran de ce clip, avec une police qui était déjà démodée et odieuse à l’époque de Cléopatre.

13912806_10153982338479480_2381679041591768306_n

Triste Réalité!