Janet Jackson se fait très rare médiatiquement depuis quelques années, et encore plus depuis qu’elle est enceinte. Elle a cependant réagi aux tueries qui ont touché les afro-américains en postant une vidéo accompagnée de sa chanson « Can’t Be Stopped ». C’est un titre enregistré dans l’ère «  The Velvet Rope » qui sample la chanson « Inner City Blus ( Make Me wanna Holler) » de Marvin Gaye. C’est une chanson extraite du fameux album  » What’s Going On« .

Janet a compilé son titre avec le discours de Jesse Williams aux BET Awards pour cette chanson qui parle d’espoir, de revanche, et de la persévérance de la communauté afro-américaine face aux injustices.  Avec  » Can’t be Stopped » qui a été enregistré en 1997,  elle veut signaler que malgré tout ça, ils continueront d’évoluer ensemble.

Le thème de la lutte contre le racisme n’est cependant pas nouveau dans la carrière de Janet. Son album « Rhythm Nation 1814«  est un des albums les plus vendus de l’histoire de la musique, cité parmi les plus grands albums de tous les temps et c’est aussi l’opus le plus vendu de sa carrière. Cet album aborde ouvertement la question du racisme et de l’injustice sociale. Le titre même de l’album évoque la date de l’abolition de la traite des noirs. C’est un album conscient avec une imagerie « noir et blanc » assumée, cohérent qui lui a totalement confirmé son statut après « Control« . Elle a réussi à porter de vraies considérations sociales sur des tubes pop/rnb calibrées, qui ont touché toutes les tranches de la société américaine.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Michael était particulièrement admiratif du disque et de la chanson  » The Knowledge ».

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

C’est un combat qui l’a toujours animé. En 2004, elle donnait ce poignant discours sur la place de la femme noire aux Soul Train Awards.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Extrait : « Je suis persuadée que nous les femmes noires avons en nous une force indestructible,  quelque chose de spécial qui nous permet non seulement de tomber, mais aussi de pouvoir nous relever, nous ressourcer afin de tout traverser ».

Sur son album « Unbreakable« , elle aborde les questions des injustices sur plusieurs chansons comme « Should’ve Know Better » mais surtout  « Black Eagle » qui peut-être la chanson la plus forte et la plus réussie de cette ère.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle parle de la bande de gaza, du mouvement des noirs aux USA et de la résistance à opérer avec le symbole de l’aigle noir.

Janet est plus terne, et était un peu éteinte lors de son discours aux BET (ce qui ne lui ressemble pas) ces temps-ci, mais c’est dommage surtout dans le contexte américain, où elle a toujours une voix qui compte et porte. On espère qu’elle trouvera le moyen de redonner une place aux médias (ce qu’elle se refuse à faire) tout en gardant sa vie privée et sa liberté après son accouchement.