11 ans après sa sortie et l’été où il a fait un carton, « HollaBack Girl » de Gwen Stefani passe la barre des 100 millions de vues sur Youtube. Le titre était le 3e single de son album « Love. Angel. Music. Baby » qui était donc le 1er opus solo de la chanteuse. A cette époque, Il n’était pas certain que Gwen transforme le succès qu’elle avait avec son groupe en domination en solo sur le monde de la musique. La chanson a été composée avec Pharrell Williams et Chad Hugo, le duo des Neptunes et elle réunit de claires influences hip hop à la de pop 80’s. Gwen  façonne ensuite cette image de la chanteuse « blanche« ( important à l’époque) décalée, amusée qui côtoie de manière légère la musique urbaine. Rien n’est pris au sérieux, l’univers visuel est très léché, mais aussi très décalé. Elle se sert à cet effet du personnage de la « cheerleader » … mais ce n’est pas un choix totalement innocent. Si le personnage de la cheerlader lui permettait d’accéder au public urbain d’une manière plus pernicieuse et moins directe, il faisait aussi appel à une polémique sur la scène pop-people.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

En effet, Courtney Love, interrogée quelques mois auparavant dans un magazine sur la carrière solo de Gwen avait estimé que cette dernière n’avait pas de talent, pas les couilles de porter une carrière solo. Elle trouvait que Gwen n’était rien de plus qu’une « cheerlader », qui manquait d’attitude…Courtney était même allée jusqu’à pousser le vice en racontant qu’elle avait eu des relations intimes avec le mari de l’ex No Doubt. C’est donc de là qu’est venue cette idée à Gwen et à Pharrell de créer un titre basée sur l’univers des cheerlader qui lui permettrait en même temps de lui asseoir une domination en solo. Gwen raconte elle-même :

« Vous savez qu’on m’a traitée de cheerlader de façon de négative, une certaine personne, mais je n’ai jamais été une cheerlader et je me suis dit  » pas grave, Je serai l’une d’elles et je dominerai le monde. Regardes moi juste ».

Elle ne s’est pas trompée. La promo du disque a été organisée afin de pousser « Hollaback Girl » en single estival et il s’est emparé des charts avec 4 semaines en tête du classement américain. C’était la seconde chanson la plus vendue de 2005 et le plus gros hit de sa carrière.

Un très bon remix avec les rappeurs Fat Joe, Busta Rhymes et Chingy lui avait permis de s’imposer dans les radios rap. Le couplet de Busta étant particulièrement mémorable et les 3 mettent bien en valeur la production de la chanson qui est super fraiche. C’est vraiment l’interprétation de Gwen qui lui donne cette touche girly, mais on aurait pu en faire un titre original  très different, mais tout aussi, voire plus efficace avec un artiste hip hop.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le titre aura d’une certaine manière marqué son époque et totalement inspiré le personnage de Fergie pour son premier album.

Elle l’a récemment repris en compagnie de Georges Clooney et Julia Roberts dans le show de James Corden.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.