Wynter Gordon​ change de nom et devient Diana Gordon​; Elle reprend en fait son  vrai nom. La chanteuse désormais protégée par Timbaland a écrit 3 titres sur le dernier opus de Beyonce, dont le fameux « Sorry » qui a été au centre de la polémique, à cause de la phrase « « He only want me when I’m not there. He better call Becky with the good hair ». « Il me veut seulement quand je ne suis pas là. Il préfère appeler Becky les beaux cheveux. ».

Les fans de Beyonce ont immédiatement pensé qu’ils s’agissaient d’une phrase personnelle de Beyonce, parlant d’une maitresse de son mari, sauf que Wynter Gordon qui a écrit le titre révèle qu’il n’en est rien. C’est elle qui a écrit la chanson et dans son interview pour le site E.W, elle explique qu’elle a été surprise par la réaction des gens, tout comme Beyonce.

Que pensez-vous de la réaction des gens à la  phrase « Becky avec la bonne cheveux » dans « Sorry »?
Je riais, c’est si bête. Où vivons-nous? Je me suis dit, « Comment peut-on à partir d’une phrase si simple tirée toutes ces informations? » Est ce vraiment incriminant pour qui que ce soit, J’avoue que je n’ai pas compris.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

As tu parlé de ça avec Beyonce, de la réaction?

Non, je ne pense pas qu’elle s’y attendait. Je l’ai vue à sa tournée de formation. Elle avait une soirée pyjama; nous avons ri, nous avons dansé, nous nous sommes embrassées. Mais je n’ai pas dit grand-chose à l’époque parce que je voulais lui donner l’espace. L’idée vient de moi, mais elle n’est plus la mienne à présent. Il était très drôle et amusant de la voir se répandre dans le monde entier. « 

Il faut savoir que c’est une histoire qui est désormais aux mains de la justice américaine. Les fans de Beyonce totalement obsédés et obnubilés se sont mis à harceler Rachel Roy, une ancienne amie au couple Carter. Ils la harcèlent ouvertement depuis la sortie de cet album. Menaces de morts, piratages de compte, elle est constamment parmi les sujets dont on discute le plus sur Twitter, juste parce qu’elle se fait insulter. Ces enfants mineurs sont aussi la cible de ce mouvement de folie collective. Ces derniers sont aussi les enfants de Damon Dash, l’ancien associé de Jay-z pour Roc-A-Fella, et il a publié un communiqué le mois dernier, demandant à ces gens d’arrêter de harceler sa file notamment. Rien n’y fait..

Cette semaine, Rachel Roy a déposé plusieurs plaintes pour ce que la police considère déjà comme étant le « Beyonce Inspired Crime ».

On espère que des condamnations auront lieu, sachant qu’il est prouvé de manière claire qu’elle n’a rien à voir avec cette histoire, c’est juste une autre énième phrase que Beyonce chante, sans l’avoir écrite..et même si elle était réellement la maitresse de Jay-z, ce n’est pas eux de se mêler de ce genre d’histoires.

Une partie de la fanbase de Beyonce commence à devenir réellement dangereuse et plus le temps passe, plus ça risque sur le long terme de se retourner contre elle-même. Ces histoires de menaces de morts, de harcèlements et d’injures sur la toile en son nom, finiront par très mal finir.

Legend Of.

Du coté de Wynter, elle change de nom et propose donc aussi un nouveau single « The Legend Of ».  C’est un titre R&B-Pop indé assez sympathique, mais il sonne plus comme une introduction, qu’un réel nouveau single. Il manque quelque chose…

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Cette chose qu’on trouvait sur ses premiers travaux et qui la rendait si attrayante à ses débuts. « Drowning » par exemple était bien plus sympathique, aussi bien au niveau des harmonies que de la mélodie de chant.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

On espère retrouver ce genre de chansons sur son prochain opus.

[Dossier] Beyonce, une « Lemonade » programmée, ambivalente et riche d’histoires.