L’album du jour est un grand album sorti par un « petit » artiste. En effet, de par son exposition ou reconnaissance, Bilal, peut être classé dans la case des « petits » artistes. En réalité, c’est un génie qui met à l’amende la plupart des concurrents de sa génération et au-delà.

Aujourd’hui, on parle de son tout premier album sorti en 2001 et considéré comme un classique soul moderne.
Diplômé de l’institut contemporain du jazz, il éblouit toute la scène urbaine dès ses débuts en 1999. Tout le monde veut travailler avec lui : Dr.Dre, Beyonce, Common, The Roots,Erykah Badu, et il finit par choisir la bonne équipe.

Il reprend à son compte des influences soul classiques et connues ( Marvin Gaye, Stevie Wonder, Sly & the Family Stone, et Prince) pour en faire quelque chose d’à la fois décapant vocalement, rythmiquement soutenu avec une touche hip hop qui fait un lien fort avec son époque. C’est en fait le père spirituel d’artistes comme Anderson .Paak, ( ce n’est d’ailleurs pas innocent que ce soit Dre qui ait aidé ce dernier quand on connait son passif avec Bilal) qui se fait aujourd’hui son beurre dans une marmite apprêtée par Bilal, 15 ans avant.
Si l’opus a été introduit par la ballade « Soul Sista » ( superbe chanson, un poil mélancolique mais un peu convenue dans son genre), « 1st Born Second » est d’une richesse musicale incroyable. Un peu sombre au niveau de la coloration sonore, mais tout est tellement minutieux qu’on se laisse porter dans l’univers un peu délirant du jeune homme.


Il mélange #jazz, hip hop, scat, reggae, et du rock en gardant toujours une prépondérance #soul.


« For U »,  » All That I Am »,  » Fast Lane » ou encore « Love It », les titres glorieux font légion. Les instrumentations brillantes aussi, le tout porté par un petit bonhomme, qui nous fait penser à un Prince sous extasie, grâce à la folle sensualité de sa voix. Un petit, quelque chose qui casse académisme de certains titres, pour les faire passer dans la féerie.


Un opus composé à l’imparfait de la soul, aux relents subjonctif des débuts du #hiphop pour un résultat qui traverse avec audace l’espace temps.