On l’attendait. Il avait déçu avec l »opus trop hybride « Entre Nord et Sud », et on attendait de savoir s’il déciderait de revenir aux sources.

Corneille a finalement décidé de se laisser du temps. En effet, son nouveau projet s’intitule « Love and Soul« , et comme beaucoup d’artistes français en ce moment, c’est un opus de reprises. Le marketing semble avoir été bien ficelé et il raconte :  » c’est la bande orginale de ma vie. C’est un album qui est né car j’avais l’habitude de fredonner des chansons à ma fille pour l’endormir et je me suis rendu compte que c’étaient des chansons qui avaient bercé mon enfance, j’ai décidé d’en faire un album. »

Le premier titre choisi par l’artiste pour lancer le projet est le fameux « I wanna dance With Somebody » de Whitney Houston. C était le 1er single du second album de la chanteuse, qui fut un énorme succès en 1987, il y a exactement 30 ans. Cette nouvelle version a été réalisée par le duo Ofenbach, à qui on doit notamment le titre  » Be Mine ». L’artiste canadien choisit donc la formule « risque minimum« . Un titre connu de tous, arrangé par un groupe qui cartonne en ce moment.


C’est aussi pour rester en phase avec l’image donnée lors des shows « Forever Gentlemen » avec Garou et Roch Voisine. Son grain de voix est toujours très agréable, mais cette version electro-soft est assez peu nécessaire en réalité. Il n’apporte rien à la version originale, surtout au niveau du refrain qui est assez raté. Il se voulait nostalgique, vu qu’il n’est pas pêchu comme sur la version originale, mais ça donne finalement un entre-deux, assez banal, trop trop lisse.

C’est assez décevant de sa part connaissant ses capacités et surtout après l’autobiographie. Il aurait été plus logique de le voir revenir avec un opus inspiré dans la veine de « Sans Titre » qui reste l’un de ses meilleurs projets.

Corneille – Sans Titre (2009)

Ici, on a l’impression qu’il bouffe à tous les rateliers, afin de se maintenir après l’échec de « Entre Nord et Sud ». Il mérite mieux.

Triste Réalité!