3 ans après le projet  » Soul Rebel. Vol.1 » où on avait eu l’occasion de l’interviewer et où il nous avait conté son envie de prendre des risques musicaux « conscients », Gage est de retour.
Le chanteur s’est éloigné du zouk et de l’afro-pop pour des sonorités plus urbano-pop sur le nouveau single « Rien n’arrive sans rien » qu’il a co-écrit avec R-one.

Vocalement, son travail est toujours impeccable. Il a un souci du détail remarquable et rare sur la scène musicale française actuelle. Les choeurs et les différentes couches vocales sont parfaitement exécutées pour cette chanson, qui a un indéniable gout d’été. Elle s’inscrit dans la tendance actuelle, sans toutefois donner l’impression qu’il s’est perdu artistiquement.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

C’est accessible, sans totalement jurer avec ce que son public attend de lui. Il y a aussi une touche personnelle dans le texte où il prône une sorte d’espoir qui fait écho à sa propre carrière. Malgré les embûches et le fait que ce soit plus difficile pour les chanteurs catégorisés « R&B » dans on genre, il n’abandonne rien. Le clip qui nous balade dans plusieurs paysages de l’italie des « Cinq Terre » (Portofino, Vernazza et Monterosso) confirme cette détermination, sans éluder l’envie d’évasion.

En clair « Rien n’arrive sans rien » n’ a pas la candeur des gros titres de la carrière de Gage, mais c’est une chanson d’introduction agréable pour un album, qui est attendu pour la fin de l’année, et qu’on espère bien plus profond, et SOUL.

[Interview] Gage  » J’ai voulu prendre des risques avec cet album, des risques conscients ».