Amerie's Backing her Swag

Ce matin même , Amerie sortait son 4eme album dans l’indifférence quasi-totale bien que signée chez Def Jam et surtout suite au fait que les 2 singles Why R U et Heard’em All aient peiné à fédérer un réel public derrière ce nouveau projet de la chanteuse qui est pourtant loin de mériter un tel sort .

En effet , 8 ans après son 1er album avec Rich Harrison et 4 ans après sa tumultueuse rupture avec ce dernier . Amerie choisit pour son retour dans les bacs américains ( sachant que Because I Love It n’y ait pas sorti ..) un titre évocateur la poussant à se pencher sur les multiples tourments du sentiment et par analogie ceux de sa propre relation avec le fameux producteur . Pour l’aider dans cette tache , Amerie a pour la 1ere fois recourt à une grosse palette de concurrents à son Ex Boyfriend : De Teddy Ridley a Sean Garrett passant par B .Cox , The buchanans ou encore Jim Jonsin . Tous sont ici présents pour aider Amerie a disséquer le pourquoi du comment de des peines relationnelles , de telle sorte chaque titre porte lui un corps productif premier différent .

1. « Tell Me You Love Me » Teddy Riley, Amerie 3:072. « Heard ‘Em All » Sean Garrett, Eric Hudson 3:233. « Dangerous » Jonas Jeberg, Amerie 2:484. « Higher » Warryn Campbell, Amerie 2:525. « Why R U » The Buchanans, Amerie 3:176. « Pretty Brown » (featuring Trey Songz) M-Phazes, Amerie 4:027. « More Than Love » (featuring Fabolous) Del Pearson, Lenny Nicholson 4:148. « Swag Back » Jim Jonsin, Rico Love 4:299. « You’re a Star (Interlude) » Amerie, Lenny Nicholson 1:5210. « Red Eye » Bryan-Michael Cox, Amerie 4:1111. « The Flowers » Karma, Amerie 5:1612. « Different People » M-Phazes, Amerie 3:5513. « Dear John » Trac Nova, Amerie 4:1214. « Heard ‘Em All »

Premier car pour la 1ere fois de sa carrière , la chanteuse co-produit chacun des titres de cet opus qui malgré le fait qu’ils viennent d’univers complètement différents ou souvent de producteurs hyper commerciaux s’embrassent très bien son univers très métissé .. In Love & War dans ses 4 1ers titres propose une Amerie déchainée , celle là même qui hurle sa liberté artistique depuis sa séparation avec son ex mentor , partagé entre une soul très respectée, une certaine nostalgie pour la funk et des touches de Rock old school . Elle défoule au rythme de batteries endiablées la formule qui avait fait le succès de 1 thing réussissant à mener celle-ci très haut comme sur le titre Higher ou parfois l’amoindrissant comme sur le très mauvais choix de second single que reste Heard ’em all .

Passé cette espèce de rage artistique admirablement contrôlée. La 2eme partie de l’album s’ouvre sur le titre Why R You et nous permet de redécouvrir la Amerie de nos premiers amours et par la même occasion des siens . Batteries et Tambours passent à la trappe pour laisser la laisser 8 ans après redevenir la petite chérie qu’on avait decouvert sur All I Have avec Rich Harrison , amoureuse de mid tempos old school teinté de sonorités soulfull.

Bien évidemment les textes ne sont plus les mêmes et voix et manière de posées ont changé , cependant l’ambiance reste délicieusement intacte. Amerie n’est plus amoureuse , a grandi et bien qu’elle revienne sur ces pas avec ce son très soulfull , elle veut bien nous faire savoir que c’est par amour pour le genre et rien d’autre .

Quelques textes rosées finement menées à l’aide de Trey Songz et de Fabolous et on la retrouve tout de suite après entrain de récrier indépendance sur ce qui constitue la bombe de l’album , à savoir l’excellent Swagback (dont la sortie single avec un peu de promo pourrait provoquer un séisme dans les radios urbaines Us ). Puis comme empreinte de nostalgie sur la fin de l’album , elle finit par se montrer moins forte qu’elle voulait en avoir l’air et évoque des peines pas très bien cicatrisées avec Red Eye , The Flowers ou encore le sublime Dear John qui clôt à merveille cet opus qui est très certainnement le meilleur en terme de musique urbaine qu’on ait pu écouter cette année .

Amerie prouve encore une fois ici qu’elle n’a pas a être associé aux chanteuses Pop/r’n’b sans réel talent. Elle est loin d’en être une et mériterait plus le statut d’une Alicia Keys tant son univers est riche et ses directions artistiques parfaitement menées .

Une vraie honte pour le monde musical tout entier qu’elle ne soit pas reconnue à sa vraie valeur et que cet album soit sur le point de passer aux oubliettes .

Swag Back

Dear John

16/20