Et si Dawn Robinson avait encore eu raison?

C’est la question qu’on se pose sur tous les forums de musique urbaine us où  le nouveau titre des En Vogue était particulièrement attendu. Annoncé pour le 26 dans les radios américaines, le titre ne bénéficie d’aucune promo réelle, aucune couverture officielle, aucun ajout sur Vevo: absolument rien.

Une chose qu’avait annoncé la leader et grande absente de ce retour qui reprochait à ses amies d’avoir signé sur un petit label inconnu s’excluant par la même occasion de l’aventure. RuffTown ( le label) qui doit avoir dans son catalogue au maximum 5 artistes dont aucun de connu n’est clairement pas en mesure  d’assurer une promotion digne de ce nom pour le groupe et ce même en terme de simple impact médiatique. Le buzz attendu pour le 26 est totalement envolé et on est de retour au debut des années 90’s où les radios devaient à elles toutes seules présenter les chansons au public. Quand on sait qu’elles souffrent deja beaucoup de l’absence de leur leader, c’est une véritable honte de voir qu’elles n’aient pas eu l’intelligence de mieux choisir leur distribution surtout que si elles l’avaient fait. Elles auraient été 4, auraient eu une meilleure force de frappe avec le charisme de Dawn, et un retour sur la grande voie aurait pu être possible.

Image de prévisualisation YouTube

Le single ( I’ll Cry Later) qu’on n’a toujours pas pu écouter en HQ semble clairement très bon: c’est ce savoureux mid tempo old school juste ce qu’il faut de mélancolique et de catchy pour les relier à leur base fan mais  il est bien parti pour passer inaperçu et c’est réellement dommage car les En vogue sur les rails pour la décennie 2010, ça aurait une jolie revanche sur la vie.

Triste Réalité!