Youssoupha est un des nouveaux gros paradoxes du rap français.  Il se revendique anti-système et tout ce qu’on veut mais ne cesse marcher vers le mainstream. 2007, c’était pop stars. 2009, il gagnait le jackpot en plus ou moins menaçant Zemmour de mort. Cette année pour continuer dans sa démarche, son premier single est un duo avec Corneille, bien aseptisé pop et grand public comme il faut. Le genre de titres millimétré pour faire croire à l’auditeur de NRJ qu’il écoute du rap, une sorte de bonne action auditive pour ceux qui ont encore peur du 93.

Il est devenu le paradoxe de ces textes, de sa plume. Si l’album est dans la même veine, il peut dire adieu à sa carrière.

Image de prévisualisation YouTube