On aime beaucoup Corneille ici mais on a eu un peu bâclé le suivi de l’exploitation de son dernier album  » Les Inseparables » . On a même pas fait de chronique alors à l’occasion de la sortie du 4eme single  » Le Bar des sentimentalistes » , je quand même vous donner un petit avis global sur ce cinquième album du chanteur canadien.

A l’inverse de son prédécesseur, Corneille a choisi de nous proposer quelque chose de plus coloré avec cet album. On se retrouve avec une soul tantôt teintée de pop à l’instar du premier single, tantôt plus groovy dans l’esprit de ses anciens succès mais le mélange fonctionne bien. Les influences peuvent aller  de Cunnie Williams, à John Legend pour revenir au  R&B plus simple que nous offrirait un Tank. Il s’inspire de tout et ressert ça à sa manière. Dis moi que tu m’aimes, Tous les 2  ou encore l’espoir en stéreo sont d’exhaustives représentations de ce bouillon de culture. Sa voix de velours surfe et s’adapte quasiment à tout au point de nous faire supporter les collaborations rap, pas toujours bien choisies.  On lui reprochera certes une grosse moins exigence au niveau des textes qui ne sont pas toujours brillants ( hormis les inseparables ) et une  envie de séduire les radios.. mais c’est assez légitime et finement élaboré. Un opus dont sa discographie n’aura pas à rougir.. en espérant que cette petite petite de 4eme extrait soit un gros succès cet été.

Image de prévisualisation YouTube

C’est frais, c’est entêtant et accrocheur, tous les arguments pour aller fêter avec lui dans ce bar.

La chronique de  » Sans Titre ».