Le label de Leona Lewis est bel et bien décidée à  l’imposer de nouveau sur la scène internationale. Hurt n’a été qu’un feu de paille alors ils nous proposent désormais « Lovebirds », une ballade pop épique qui n’est pas rappeler ses débuts et les productions de Ryan Tedder.  Un texte peu recherché et un peu nian nian, une voix bien posée mais sans grande conviction non plus, on sent de très loin le titre beaucoup trop calibré, beaucoup trop lisse destiné à conquérir les cœurs au moment de la saint-Valentin, vu qu’il est quasiment sur qu’avec un envoi radio début janvier, la sortie et l’essentiel de la promotion se feront mi-fevrier.

Ce qui n’est pas forcement une mauvaise chose, au contraire, ça peut même être une chose extraordinaire qu’elle cartonne vu qu’elle reste talentueuse mais je reste dubitatif quand au potentiel de cette chanson sur le long terme. Le style emprunté est plus ou moins le bon mais il manque la petite flamme. Elle parle de sentiments de manière linéaire, presque comme un robot. Il manque le ressenti, le vrai..

Triste Réalité!