Pink ne peut s’empecher de me faire ressentir comme une espece de suffisance et de paresse avec cette nouvelle ère. Blow Me ( One Last Kiss)  était moyenne, elle l’accompagne aussi d’un clip anecdotique. Dave Mayers fait le choix du noir et blanc sans qu’on en comprenne l’interêt, il y du français sans qu’on envoie la correlation et l’histoire se veut originale alors que c’est du vu, deja vu et revu. Enfin, la chanteuse a perdu le « truc », ce n’est même pas drole là où ça se voulait l’être, on s’ennuie juste. Si c’est encore suffisant pour être tolérable aux yeux du grand public, je me demande cependant jusqu’à quand elle pourra se reposer sur ses lauriers en jouant  à celle qui a tout compris.

Image de prévisualisation YouTube