On a parlé de l’originale et du remix avec Nicki Minaj, on va maintenant s’attarder sur la  version bluelight du nouveau single  » Girl On Fire » d’Alicia Keys. Au niveau de la production, des arrangements plus doux, plus soul, et surtout même si elle est constamment en voix de tête,  elle ne crie pas et c’est plus agréable, moins agressif pour l’oreille. L’impression d ‘écouter un énième  clone de  » No One « est moins présente et ça donne un  certain charme. On est loin du classique ou de la grande musique qu’elle a été capable de faire mais ça se tient plutôt pas mal.

Maintenant, pour qu’elle me fasse acheter son opus, il va falloir qu’elle frappe bien plus fort. Je ne crois pas à l’énorme succès que le label espère avec ces 3 versions du titre. En plus les collaborations féminines avec Nicki Minaj sont maudites : Keyshia Cole, Mariah Carey,  Shannell, Christina Aguilera, Willow Smith.. toutes ont essayé d’avoir des tubes avec Nicki Minaj et ont raté.  Cette dernière n’a jamais été un tremplin pour les chanteuses féminines. Du coup, certes Alicia aura un bon début dans les charts car les radios vont la diffuser toutes les heures contractuellement et il y a les VMA.. mais ensuite, c’est loin d’être certain que le titre se maintienne comme elle le voudrait. Un effet »  Doesn’t Mean Anything » ne me semble pas impossible, loin de là et c’est bien dommage car RCA a tout misé sur elle.

Triste Réalité!

Image de prévisualisation YouTube