Malgré le fait qu’elle ait sorti un des albums de R&B les plus plébiscités  par les critiques (avec un score de 77/100 sur Metacritic par exemple),  on a plus vraiment eu de nouvelles ou de promotion sur l’album « 2/11 » de Brandy depuis sa sortie en Octobre 2011. Quelques émissions, par-ci, par là, sans  une réelle concordance et surtout aucun 3eme single.

Pourtant,  tout semblait dans les  dernières semaines d’Octobre montrer qu’il y en aurait un. Des sondages ont été organisés sur  Facebook par Brandy, RCa et même par plusieurs blogs ou site internet de la toile, comme ThatGrapejuice ou  » Thisisrnb » afin de le sélectionner  Dans tous les sondages, le résultat était sans appel  » Do You Know What You Have » arrivait loin devant les autres.

Pareil la chanson s’était offert le luxe à la sortie de l’opus de se classer mieux que   » Wildest  Dreams » dans le top R&B américain pendant toute son exploitation en une seule semaine. «  Wish Your Love Away », une autre favorites du public  avait aussi réussi le même petit exploit. Dès la sortie de l’opus, les  radios ont joué les chansons instantanément. Une chose qui n’était pas arrivé à Brandy depuis 2002.

Une preuve que les dj’s étaient bel et bien prêtes à la diffuser mais  » Wildest dreams » n’était juste pas le titre qu’il fallait. Brandy est ensuite allée en mini tournée et là encore, on a pu voir les réactions totalement dithyrambiques de son public à chaque fois qu’elle donnait un live de la production de MikeWillMadeIt. Que demandait le peuple? Dans la chronique de l’opus et d’ailleurs au leak de l’opus, même ici sur Musicfeelings, on avait directement parlé de ce titre comme du Stand-Out de l’album.

Il ne manquait plus qu’un envoi radio.. qu’on a attendu….attendu.. attendu.. sans voir arriver. Personne n’a compris pourquoi dans le sens où peu de fonds avait été investi sur  » Wildest Dreams » ( Video à  très petit budget 2 performance sur Bet..et rien..), et que  » Put It Down » a bien marché. Aucun autre label n’aurait laissé une chanteuse de R&B avec un succès en premier single galérer de la sorte pour le 3eme en 2013. Sur le même label, Monica a eu 3 singles et 1 radio , Elle varner sur le même label a eu 5 singles et aucun n’a  vraiment marché explosé, même  si jolie reconnaissance pour « Refill« . Melanie Fiona a eu  du mal à vendre mais a une promo solide et 4 singles. Ciara n’a pas sorti d’opus mais a deja proposé 3-4 titres aux radios avec des clips et sans avoir le succès escompté. Bref, B.Rocka n’était pas en mauvaise posture, du tout et  c’était incompréhensible de ne pas voir le label continuer la promotion de l’album  au vu de l’excitation des radios  pour elle à la sortie de  » 2/11″.

 

L’explication.

Dans une vidéo où elle a chanté le titre «  Do You Know » récemment avec son public en delire, un peu prise sur l’euphorie du moment, elle rigole et dit : Apellez le label et dites leur que ce titre est le nouveau single ».

 Image de prévisualisation YouTube

Au son de sa voix, elle n’est pas vraiment sérieuse, mais il n’en faudra pas plus pour que certains de ses fans commencent à appeler en masse RCA et Chameleon  Records pour leur  demander de  sortir le titre en 3eme single. Ils ont trouvé, emails, personnels, numéros de téléphone personnels, numeros de téléphones des époux de responsables, facebook, Twitter ,tout. De sorte que dans la journée d’hier, RCA a appelé un des managers de Brandy pour lui dire de dire aux fans qu’ils ne sont pas responsables de la situation.

Le garçon s’est exécuté sur  Brandy Source un des plus grands forums de la chanteuse qui est en ce moment uniquement dédié à cette cause.

Le problème est  » Chameleon Records », c’est le nom de label que vous avez surement vu dans le début des vidéos de Brandy pour cette ère « Put It Down » et » Wildest Dreams ». Il est dirigé par Breyon Prescott, un garçon qui chante les louanges de Brandy depuis quelques années et qui a  pour seule artiste connue donc Brandy après avoir managé Jamie Foxx. Brandy a un contrat de distribution avec RCA mais son opus est bel et bien détenu par Chameleon Records.

Cependant, Breyon Prescott vient d’être de se lier à Def Jam. Le garçon  a pris son petit label et est devenu une succursale  de Def Jam. Une autre Major donc,  mais Brandy, elle son album » 2/11 » reste chez RCA.

Du coup, c’est assez simple. Rca ne va pas investir dans un projet où les fonds iront en grande partie chez Def Jam. Ils n’ont absolument aucun intérêt et ne le feront pas et Breyon Prescott s’est fait la malle. Il est clairement rentré dans ses frais et plus même, maintenant, il peut aller se dorer la pilule en paix.

La solution serait que Brandy puisse essayer de s’entendre avec lui en investissant dans la video et dans une promotion pour la chanson mais ce serait risqué car RCA et Breyon n’arrivent apparemment plus à communiquer, depuis sa signature  de ce dernier avec la nouvelle Major.

Au final? A Mess!

Les fans de Brandy ont mis en ligne une pétition pour les gens qui ont Twitter  ( Ici) mais ils essaient surtout d’envoyer des mails et se relaient  au téléphone  pour faire changer la situation.

Est ce que ça a des chances de marcher? Ca ne marche quasiment jamais ce genre de choses. La seule fois où j’ai vu un truc pareil fonctionner, c’était avec les fans de Letoya Luckett qui avaient réussi à harceler Capitol et faire en sorte que  » Regrets » sorte en single, ait une vidéo et fonctionne. Là avec quasiment 3 labels impliqués, la tache me parait très ardue.

Une chose est sure. Brandy aurait du mieux gérer ce qui etait probablement sa dernière chance de se réintroduire au public urbain et éviter ce chemin de crois à sa fan base déjà bien trop fidèle. Aucun de ses premiers singles n’a été un flop abyssal grâce à eux et à chaque fois ensuite, ce sont elle et ses équipes ont merdé, ils  ne méritent pas de passer par ce  nouveau drame. Tout ça aurait pu être évité elle fait confiance aux bonnes personnes. Peut – on vraiment être surpris de la tournure des événements avec quelqu’un qui a déjà escroqué Jamie Foxx en plus sur un  label qui s’intitule  » Chameleon »?

Triste Réalité!

(La pétition est ici,)