On  a dansé, aimé et on aime encore la plupart de ces titres qui ont squatté les charts lors de la précédente décennie mais  tout le monde ne sait pas que le plupart sont samplés de gros classiques ou alors de succès d’antan. Eh oui, vos artistes préférés ont du partager leurs chèques avec quelques uns de leurs illustres prédécesseurs, ce qui est d’ailleurs toute somme logique vu certains d’entre eux ne sont pas gênés et ont repris intégralement des mélodies ou des paroles. Un bon deal cependant car ça permet de faire le lien d’une certaine façon entre les différentes générations et ça permet à de bons titres de ne pas totalement tomber dans l’oubli.

nelly-kelly-434x2501. Nelly & Kelly – Dilemma.

L’enome tube de Kelly Rowland et de Nelly   » Dilemma » qui a passé 10 semaines en tête des charts américains et s’est écoulé à plus de 8 millions d’exemplaires dans le monde a été samplé du tube «  Love, Need, Want You » de Patti Labelle. Le titre date de 1984 , second extrait de son album  » Im In Love Again ». Il ne fut qu’un mini hit R&B à l’époque mais il a suffisamment marqué les esprits pour traverser les generations vu qu’il n’y a pas que Nelly et Kelly qui y ont touché mais aussi par exemple Lloyd avec sa chanson «  Lay It Down » ou encore Outkast avec  » Ghettoomusick » pour ne citer qu’eux. A noter dans le cas de « Dilemma » qu’elle apparait dans le clip et joue la mère de Kelly qu’on voit à la toute fin.

Image de prévisualisation YouTube

2. Janet  Jackson – All For You.

janetallforyou

Le tout dernier gros tube mondial de Janet Jackson remonte à 2001 et c’est  » All For You » qui a passé 7 semaines en tête des charts américains et a crée de vrais ravages dans le monde. La chanson sample cependant le titre  » The Glow Of Love » du groupe R&B/Funk Change extraite de leur tout premier album en 1980. Le titre était interprété par Luther Vandross à l’époque et c’est un peu la chanson qui lui permet de décoller au vu des excellentes critiques qu’elle reçoit.

Image de prévisualisation YouTube

3. Beyonce & Jay-z – Crazy In Love.

beyonce_feat__jay_z___crazy_in_love_by_other_covers-d6amjcw

« Crazy In Love » de Beyonce avec Jay-z qui avait cartonné en 2003  et qui s’est écoulé à 5 millions d’exemplaires dans le monde est samplé de la chanson « Are You Woman » du groupe Chi-Lites. La chanson date de 1970 et c’est de là que vient principalement la fameuse introduction qui n’a pas laissé grand monde indifférent.

Image de prévisualisation YouTube

4. MusiqHalf Crazy.

Half_Crazy

L’un des plus gros tubes du chanteur Musiq, c’est sans aucun doute la chanson « Half Crazy » qui a passé plus de 42 semaines dans le top R&B et s’est classé 16ème au Hot 100 avec 25 semaines de présence dans ce même classement. Une énorme longévité pour cette perle qui fut aussi nominée aux Grammys Awards. Ce qu’on ne sait pas cependant est que le titre sample une chanson française, le titre «  Vivre Pour Vivre » de Françis Lai qui date de 1697. C’est à lui qu’on doit cette boucle mélodique au piano si aguicheuse qui parsème la chanson.

Image de prévisualisation YouTube

5. Ja Rule & Ashanti Memerize.

jaruleashanti

Après  » Always On time », Ja Rule et Ashanti avaient remis le couvert avec »  Mezmerize » qui fut lui aussi un gros succès avec une seconde place aux U.S.A et beaucoup de top 10 dans le monde. Le titre vient d’un des duos entre Diana Ross et Marvin Gaye «  Stop, Look, Listen To Your Heart ». Vous reconnaîtrez assez facilement la mélodie si sucrée qui avaient permis aux membres du Murder Inc de s’imposer.

Image de prévisualisation YouTube

6. Monica – So Gone

Monicasogone

La dernière fois qu’un single de Monica s’est retrouvé au sommet des charts aux U.S.A , c’était  » So Gone » que lui produisait Missy elliott et qui ouvrait l’album  » After The Storm« . La chanson a été le hit qui a relancé Monica après l’échec de  » All Eyez On Me ». Le titre sample la chanson «  You’re My Number One » du groupe The Whispers qui date de 1976. Il tire d’ailleurs tout son piment de la mélodie d’intro de ce titre, le coté solennel.

Image de prévisualisation YouTube
 7. Jaheim – Put that woman First.
Image de prévisualisation YouTube
Le plus gros tube de la carrière de Jaheim est sans doute  » Put That Woman First » extraite don second album  » Still Ghetto« . Le titre a cartonné dans les charst r&B avec une 20ème place au Billboard Hot 100.  La chanson reprenait le titre  » I Want To Be Your Lover » de William Bell quit fut un hi en 1979 et qui a  aussi été samplé par Ludacris.
Image de prévisualisation YouTube
8. Usher/Lil Jon/Ludacris – Lovers and Friends.
Image de prévisualisation YouTube
Tout le monde se souvient que 2004 était l’année d’Usher. Tout ce qu’il proposait était un carton et après  » Yeah », il nous avait donné un autre trio avec Ludacris et Lil Jon  » Lovers and Friends », cette fois-ci plus doux. Le titre n’a pas eu besoin de clip pour se classer 3ème aux U.s.a et la chanson reprenait le titre  » Lovers and Friends » de Michael Streling sorti en 1980. C’est exactement la même mélodie, le même refrain aussi..
Image de prévisualisation YouTube
9. Christina AguileraDirty avec Redman.
La » reponse » de Christina Aguilera au  » I’m a Slave For You » de Britney Spears , le fameux  » Dirty » qui a été boudé par les américains mais qui a bien fonctionné partout dans le monde sample en fait le titre « Let’s Get Dirty ( I can’t Get In Da Club)« du rappeur Redman sorti l’année d’avant. Elle n’avait pas cherché son inspiration très loin sur ce coup-ci.
Image de prévisualisation YouTube
10. Chris Brown –  Say Goodbye.
La ballade «  Say Goodbye »  très appréciée par les fans de Chris Brown et dernier extrait de son premier album fut un hit aux U.S.A avec une 10ème place au Billboard Hot 100. Le titre a aussi intégré dans la bande originale du film »  Step Up » et exploite un sample du  » All My Life » des Kci and Jojo qui date de 1997. La chanson avait été un énorme hit mondial à l’époque, le plus gros du groupe à ce jour.
Image de prévisualisation YouTube
Voila 10 titres qui ont donc été fait grâce aux travaux des anciens qui n’ont pas souvent la place qu’ils méritent dans l’industrie du disque actuelle mais qu’il faut pourtant respecter.