Bono2

 

«  Votre musique gratuite ou pas, on en veut juste pas« , c’est le message que les utilisateurs d’apple et les consommateurs de musique tout court ont adressé au groupe U2 au cours de ce dernier mois. Souvenez vous, l’histoire avait fait grand bruit et est l’objet d’un focus ici, la bande a bono avait signé un contrat avec Apple qui offrait à tous ses clients leur dernier album  » Songs Of  The Innocence » gratuitement. Une stratégie Marketing pour faire parler du groupe et les mettre en avant sachant que l’album allait être mis à la vente un mois après, soit cette semaine. Le groupe avait été payé par la marque, ils n’attendaient plus que les dividendes de la pub monstre que l’opération allait leur faire mais ça ne s’est pas passé comme prévu. En effet, le backclash a été violent, les utilisateurs n’ont pas apprécié ce cadeau imposé sur les appareils au point où Apple a été obligé de créer une application permettant de retirer le produit des téléphones ou I-touch. L’histoire aurait pu s’arrêter gentiment là mais l’image de marque du groupe en a pris un sérieux coup, ils ont été harcelé et insulté sur Twitter, y compris par d’autres artistes comme Tyler The Creator au point où hier Bono s’est excusé. Le leader de la formation a hier déclaré dans une interview à facebook :

« Oops, je suis désolé à propos de tout ça, j’ai eu cette superbe idée et nous nous sommes emportés. Les artistes sont sujets à ce genre de choses. Baisse de confiance, touche de générosité,envie de plus de promotion, et profonde crainte que les chansons dans lesquelles nous avons versé notre vie ces dernières années ne seront pas entendues« .

De ce coté là, il n’a pas à s’en faire vu que 81 millions de personnes ont pu entendre l’opus avant que l’opération ne s’arrête ce lundi vu qu’il était enfin mis en vente. Cependant, les chiffres sont les pires de leurs carrières. Entre 20.000 et 25.000 aux U.S.A sont prévus en première semaine d’exploitation alors qu’ils avaient réalisé 484.000 en 2009 avec leur précédent opus. Un désastre qui n’est assez clairement pas soutenu par la fan base du groupe pourtant reconnue comme étant extrêmement solide. Le fait que les gens aient eu l’impression qu’on leur imposait ou qu’on les forçait à avoir cet album à créer une réaction épidermique.  Espérons qu’ils aient retenu leurs leçons pour prochains projets annoncés en collaboration avec Apple.