C’est reparti, Azealia Banks en promotion pour la sortie de son album  » Broke With Expensive Taste » sorti vendredi a donné son avis sur l’industrie musicale actuelle… et la chanteuse n’a pas mâché ses mots. Dans une interview pour le site Pitchfork , on lui a demandé ce qu’elle pensait de l’impact des réseaux sociaux et de l’industrie et elle a sorti les crocs:

Ca me rend folle et  et c’est aussi contre-productif pour la création artistique parce que ça  met chaque artiste dans une même et grande boule virtuelle. Tout est homogénéisé,  et toutes ces merdes sonnent exactement pareilles, tout le monde se ressemble. C’est comme si tu écoutais une seule et même longue chanson. J’ai toujours vu l’industrie du disque comme un jeu de marchandise humaine très bizarre. C’est presque de l’esclavage, les personnes deviennent populaires pendant un certain temps, et puis… c’est fini.  On se dit : » Pour quelques d’années, on va imposer la blue-eyed soul, et vous avez Duffy, voici Adele » -qui sont géniales-  mais maintenant nous avons un millier de filles blanches chantant  de la blue-eyed soul . C’est lassant et ringard. Vous avez ça en tout. Vous avez ça dans le rock indie. Vous aurez Interpol, puis la nationale et tout devient pareil.

Elle continue en disant :

« Ou ce sera comme, « Nous allons sortir la fille blanche rappeuse , » nous avons donc Gwen Stefani et Fergie, et puis ça va devenir de pire en pire en pire. Et vous vous vous dites, « qu’est ce que c’est que ça? » La tendance générale de filles blanches qui s’approprient de la culture noire est totalement ridicule…beaucoup plus ridicule qu’offensante. Croyez-moi, je ne suis pas offensé: Toutes les choses que je suis en train de fuir du fait de mon expérience de noire américaine sont toutes les choses qu’ils célèbrent aujourd’hui. »

S’ils les veulent, qu’ils les prennent. S’ils veulent être résumés au sexe et considérés comme ignorants  chaque fois qu’ils ouvrent leur gueule, alors qu’ils les prennent. Mais le pire dans tout dans ça est que la musique n’est juste pas bonne, l’art est pas bon. Ces chansons ne sont pas bonnes. C’ est comme, « Oh mon Dieu, tu fais cette parodie de femme noire,c’ est vraiment ce que tu penses de moi, salope? Je dois rencontrer la femme noire que tu imites parce que je n’ai jamais rencontré une femme noire qui agit de manière aussi bizarre. «  C’est fou ce que ça devienne la culture dominante. Toute l’Amérique célèbre des merdes pareilles.  C’est vraiment trop bizarre. »

On lui a aussi demandé si elle voudrait résigner sur une Major, un jour, et elle a été saignante.

 « Non, vous avez quelle serait la situation idéale pour moi? Juste me faire de l’argent avec les tournées, les ventes des albums puis enregistrer un opus et le vendre à un label. Ce serait l’idéal pour moi. Parce que je ne veux pas travailler avec les gens. Je ne veux pas de votre avis, je ne suis pas intéressé.« 

Il y a beaucoup de choses très très justes pointées dans ce qu’elle dit. Elle n’a pas le tact mais elle dit des choses très vraies notamment sur le fait que l’industrie du disque reproduit à l’infini des clones et le public ne se pose pas de questions, il avale sans comprendre ou reflechir. Elle pense clairement beaucoup à Iggy Azalea dans la dernière partie de son message mais sa déclaration va plus loin quand elle explique que les artistes blancs s’approprient la culture musicale noire. D’une certaine façon, ce n’est pas faux, on a jamais eu autant d’artistes ‘blancs » faire de la black music ou de la musique inspirée par le Rythm and Blues ou le rap. Est ce plus ridicule qu’offensant…peut être? Je serais plus d’avis de responsabiliser le public  « noir » pour qu’ils se demandent pourquoi ça se passe comme ça que d’aller sur cette voie.

Cependant que pensez vous de ces propos?