On en parle peu mais Anastacia qu’on surnomme aussi la petite dame à la grande voix (parce qu’elle fait 1m57.. et qu’elle a cet énorme potentiel vocal) a été l’une des meilleures vendeuses en Europe dans les années 00’s.

Elle connait des succès faramineux grâce à ses tubes I’m Outta Love, Not That Kind, Paid My Dues et d’autres encore. 7,5 millions de vente dans le monde pour son premier album Not That Kind,  4,5 pour le second Freak Of Nature. Un titre lors de la coupe du monde de football 2002, un autre carton avec son 3e opus Left Outside Alone et succès pour son best-of Pieces Of Me en 2005. Vous l’aurez compris, les européens ont réellement adoré Anastacia et lui ont permis de faire des scores  globaux similaires à ceux de ses consoeurs américaines sans le marché U.S.

En effet, l’un des « soucis » de la carrière d’Anastacia est qu’elle n’a jamais réussi à s’imposer aux U.S.A. Même I’m Outta Love qui a été un tube mondial s’est classé à la 82e place aux U.S.A et est son seul titre à s’être jamais classé dans ce pays. Pourquoi un tel rejet du public américain me direz-vous?

Deux choses l’expliquent principalement : Le format musical et … son âge.

2.  Hors-Format.

Anastaciapromo

Anastacia a commencé sa carrière dans les années 00’s avec un son très estampillé pour le format européen. Elle a proposé une pop souvent teintée d’electro, souvent teintée de sonorités rock, mais de la pure pop, très accrocheuse, très fédératrice, chantée et qui a tout de suite parlé au public européen.

Le souci qui s’est posé est que les américains n’étaient pas du tout sur la même longueur d’ondes à ce moment-là. C’était les grandes années du R&B et de la musique pop-urbaine dans les charts américains. Tout le monde s’y mettait, tout le monde voulait une touche de son urbain et elle n’était pas du tout dans cette ligne là dès la base. I’m Outta My Love n’a pas autant parlé aux américains que If you Have My Love de Jennifer Lopez avec qui elle partageait un « handicap ».

Oui, l’autre raison du manque de succès d’Anastacia dans son propre pays, c’est son âge. Elle commence sa carrière internationale quand elle a 32ans. Ce n’est pas vieux dans la vraie vie, mais tu es presque déjà un fossile dans l’univers du mainstream américain. Ils investissent énormément sur des talents très jeunes, et les font sortir du système petit à petit à 40ans (dossier sur l’agisme à lire ici). C’est rare de voir une chanteuse POP américaine commencer sa carrière à l’aube de sa trentaine, J.Lo est un des seuls cas et elle a énormément d’arguments qui ont joué en sa faveur, aussi bien sa relation avec Diddy que son exposition en tant qu’actrice, la touche latina.. ça a été un vrai tour de force l’imposition de J.Lo sur le marché américain face à des filles comme Britney ou Aguilera qui avait 10 voire 12ans de moins au même moment.

Les labels américains savent très bien qu’une fille de 30ans n’est pas aussi malléable, n’a pas les mêmes priorités et n’a de facto pas une carrière aussi longue dans le temps. Il y a une limitation radiophonique pour les chanteuses au moment où elles vont franchir la quarantaine qui est connue, donc investir sur une chanteuse de 30 ou 32 ans qui débute et/ou qui n’a rien fait avant n’est que très peu rentable. Ils préfèreront toujours prendre une plus jeune, même si elle est moins talentueuse.

C’est la seconde chose qui a donc freiné l’ascension d’Anastacia qui a cependant essayé de s’installer aux U.S.A. Pour ses deux  premiers albums, il y a eu des éditions américaines avec souvent des sons plus R&B, mais pas réellement promus. Il y avait même eu ce fameux duo avec Faith Evans qui correspond totalement au son de l’époque.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le label américain n’y croit pas donc le succès européen continue, sans relais aux U.S.A. jusqu’en 2004 quand elle découvre qu’elle a son premier cancer, ce qui apporte aussi un frein à sa carrière en Europe. On la voit moins jusqu’en 2008…

L’opus américain.

Elle est décidée à ce moment-là et croit que c’est son heure. Dans un sens, ça l’est. Les goûts musicaux populaires américains et européens n’avaient auparavant pas été aussi proches qu’à ce-moment. La dance commence à prendre d’assaut les U.S.A et elle se dit qu’elle va construire cet album »Heavy Rotation » différemment de ses prédécesseurs. Elle va chercher les producteurs à la mode aux U.S.A. Les fameux producteurs pop que Beyonce, Fantasia, Brandy et toutes les autres se partagent. Ne-Yo, Rodney Jerkins, Chuck Harmony, et J.Rotem sont donc invités pour la conception de cet opus qui vise vraiment le marché américain dans la façon dont il est construit. Cependant, le résultat est daté… et la démarche est faite finalement 10 ans trop tard.
Les Européens sont passés à autre chose pendant son absence.. et les Américains qui n’en voulaient déjà pas en 2000 n’en veulent pas plus en 2008.

Elle ne réussira plus jamais à se relever commercialement de tout ça malgré de nombreuses tentatives et le fait qu’elle soit indéniablement talentueuse vocalement. D’ailleurs, la pop mainstream ne récompense justement que très rarement d’aussi grands talents sur le long terme. Elle aurait dû anticiper sur son âge et prendre soit un virage soul, soit un virage rock/soul à la Tina Turner. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle s’en sort le mieux, même si c’est souvent loin de ses plus gros succès.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Son dernier album « Resurection » en 2014 a fait bon bon démarrage dans plusieurs pays d’Europe prouve qu’elle a encore une jolie fanbase. Elle n’a juste plus la côte en tant que vendeuse de singles, ce qu’elle doit anticiper pour produire une musique mature qui pourrait contenter un certain public sans avoir besoin d’être diffusée sur les radios populaires!

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.