A l’occasion de la sortie de son 4e album  » La même« , Vitaa a donné une interview à Musicfeelings où elle évoque sa carrière, ses choix, la place actuelle  du R&B en France, ses principales influences, mais aussi ses albums préférés et sa relation avec Maitre Gims.

vitaa

MF : Bonjour Vitaa, Félicitations pour la sortie de cet album, pourquoi avoir choisi de l’intituler « La même »?

Vitaa :  C’est un titre de l’album que tu as dû écouter en featuring avec H Magnun et qui est un titre que j’adore. Et surtout c’était le message du morceau parce qu’au bout de 4 albums, ça fait plus de 10 ans que je fais ce metier, c’est vraiment une carrière et on entend un peu de tout. Les gens te taxent de faire toujours la même chose et après quand tu évolues, ils disent que c’est plus ce qu’ils aimaient. Après ils disent « elle a changé ».. enfin il y a toujours quelque chose à dire et nous les artistes on passe tous par là. Moi je fais de la musique, j’essaie d’évoluer mais je reste fidèle à certaines valeurs donc je voulais vraiment dire aux gens qui me suivent et me soutiennent que je reste la même.

MF : Okay. Mais moi, quand j’ai écouté l’opus, j’ai été un peu, voire très surpris parce qu’il est justement très diffèrent des 3 précédents. Tu fais un peu de tout, de l’électro, de la pop, de la musique et, du coup, je me suis dit que ça aurait été plus logique que tu l’appelles « Une autre moi » ou quelque chose du genre, ça aurait été plus cohérent avec le son.

Vitaa : Ah c’est vrai, tu as totalement raison; je n’avais pas forcément vu les choses sous cet angle. C’est vrai que c’est l’opus le plus surprenant des 4 et c’est justement parce que j’arrive au 4ème: j’avais envie de faire les choses différemment. Je me suis longtemps mise des barrières musicalement. C’est-à-dire qu’une chanson comme « Emmenez-moi » qui est très electro, j’ai toujours voulu faire ça et je me suis toujours dit « non, tu peux pas », « les gens veulent pas t’entendre sur ça » et en fait je me suis retrouvée à bosser avec Gims et son équipe, des gens très créatifs qui font de la musique dans tous les univers, et Gims m’a souvent dit « pourquoi tu t’enfermes dans ton truc, tu as une voix, tu peux tout faire » et m’a encouragée en ce sens. Et je me suis dit que vu que c’est le quatrième album, si je ne le faisais pas maintenant, je ne le ferai jamais. C’était réellement une volonté de ma part de m’ouvrir.

MF : Du coup, Gims a beaucoup compté dans ta décision, il t’a aidé à le faire.

Vitaa: Oui je pense qu’il m’a poussée à faire le pas. J’en avais envie et son équipe de beatmaker est tellement talentueuse que je me suis dit que je pouvais tout faire.

MF : Comment s’est passé le choix des singles?

Vitaa : « Vivre » est un titre coup de coeur que j’ai créé en duo avec Gims. On a d’ailleurs gardé sa voix dans les choeurs. C’est une chanson coup de coeur que j’ai vraiment adorée et je voulais revenir avec cette chanson. Je n’avais même pas encore l’opus et on l’a envoyée comme single « zéro ». On n’avait pas encore de plan pour l’opus à ce moment. « No limit » est un titre fait cet été et, pareil, j’ai eu un coup de coeur pour la prod. Je trouvais qu’il était très pop et assez urbain et quand j’ai écrit le texte, c’est ce que je ressentais à ce moment là. L’envie de revenir forte en s’accrochant à des choses. J’ai une soif de réussir qui m’a toujours poussée et c’est mon moteur. Ça s’est vraiment passé au coup de coeur, et pas du tout stratégique.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

MF : Le mieux aurait été de proposer directement « La même » en réalité. Il est plus efficace.

Vitaa : Tu trouves? J’adore la chanson, c’est un rêve pour moi de la sortir en single mais comme c’est un son très DJMustard, je pense que les médias en France ne sont pas prêts. Mais merci de me le dire, ça fait plusieurs personnes qui m’en parlent et je continue d’espérer que ce sera un single par la suite. C’est le public qui décide.

Mf: Comment s’est passé la reprise de « Vivre » avec Yseult?

Vitaa : C’est venu d’elle. Mon manager et elle se sont croisés car ils se connaissent très bien et elle chantait le single « Vivre ». Il m’a proposé la reprise, elle était partante et on l’a fait en compagnie de son pianiste. Un très beau moment, elle a une voix sublime et les retours sont très bons. On a fait plus de 600.000 vues en 3 jours. Je suis super contente qu’elle l’ait faite et j’adore le mélange.

MF : Comment as-tu choisi les autres collaborations sur l’opus?

Vitaa : Je n’ai pas vraiment choisi; ce sont plus des rencontres qui se sont faites spontanément. Par exemple, H Magnun, on a bossé ensemble sur des prods; il m’a fait la prod de « La Même » et je devais poser toute seule dessus et en créant le morceau l’alchimie était tellement forte que je lui ai demandé de poser. Je voulais un feat rap et j’ai pensé que personne ne pouvait le faire mieux que lui car c’est vraiment sa vibe. Il est excellent. J’ai rencontré l’artiste juste avant cet été; on était au Maroc, on a sympathisé. J’adore ce qu’il fait; je lui ai proposé Megalo et il a tout de suite adoré le thème. Donc ce sont plus des rencontres que des choix imposés dès la base.

Mf : Justement, en parlant de « Megalo », je ne suis pas fan du tire parce que je trouve qu’il ressemble beaucoup trop à ce que fait Maitre Gims: on perd justement la touche « Vitaa ».

Vitaa : Alors je peux comprendre et je vais même t’expliquer car Megalo est un titre à Gims. Il avait fait le pré-refrain, c’était sa mélodie. J’ai refait le morceau mais j’ai gardé cette partie mais ça reste son morceau à la base donc il y a une trame qui lui ressemble. C’est logique que tu retrouves son inspi. Après c’est moi qui le chante, mais c’est vrai qu’on me l’a dit déjà « ça ressemble à du Gims » mais je suis contente parce que c’est une nouvelle inspiration pour moi et c’est un titre que j’adore.

MusicFeelings : Et le titre « T’es Où » qui est très electro. Pourquoi l’as-tu choisi en single?

Vitaa : Sincèrement, sur cet album, j’ai envie de bosser différemment. J’ai envie de faire beaucoup d’images, je suis même derrière la prod de certains clips. Je vais faire beaucoup de clips et quand tu clippes un titre, tu fais un envoi radio, ça va avec mais je ne suis pas cantonnée à dire qu’il y aura 3 singles. Il y a aura pleins de visuels pour cet opus, mais je ne sais pas lequel prendra ou lequel sera joué en radio. « T’es où » est peut-être le titre le plus surprenant de l’opus, un peu un ovni, et le dernier titre enregistré sur cet opus. Un morceau pop electro assumé comme je ne l’ai jamais fait auparavant et je trouve que le thème est fort. Moi en tant que fille, ça me parle; plein d’amies à moi l’écoutent et me disent « c’est ma vie, c’est moi ». J’ai eu un coup de coeur pour lui aussi.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

MF : Et tu prévois faire un clip pour « En Danger » aussi? Parce que quand j’ai écouté l’opus, j’ai trouvé que c’était le choix de single le plus évident,il rappelle tes premiers succès. C’est plutot efficace dans le genre.

Vitaa : Je suis entrain de noter toutes les chansons que tu as kiffées. C’est important et c’est cool d’entendre ça pour moi. C’est marrant cette chanson divise dans mon équipe. Il y en a beaucoup qui l’adorent et pensent que c’est un single évident. Je trouve que c’est un titre qui me représente vraiment, le refrain est super efficace. J’en suis fière. Je trouve que c’est vraiment un titre d’été.
MF : Je me suis dit la même chose, tu aurais dû inverser avec « No limit ».

Vitaa : Non, parce que « No limit », c’était déja la fin de l’été. Je le trouve aussi vraiment très estival et j’ai un projet de clip avec Chris Macarri pour lui. Il fera surement partie des singles.

MF : Est-ce que tu te considères encore comme une artiste R&B?

Vitaa : On m’a considérée comme une artiste R&B et je ne vais pas mentir, c’est ça que j’écoute le plus. Cependant, j’ai toujours été une artiste au croisement des vibes, du hip-hop, de la pop, de l’electro et de la variété. J’ai toujours baigné dans ces cultures-là et je l’ai raconté durant toute ma carrière, dans toutes les interviews que j’ai pu faire. J’ai grandi aussi avec une mère qui n’écoutait que de la variété donc j’ai aussi cette fibre de variété. J’ai cette culture de la plume à la française, de Cabrel, j’ai toujours eu ça; j’adore l’acoustique. J’ai toujours aimé le rap américain, le rap français, j’ai baigné dedans et j’adore le R&B: c’est comme ça que je me suis construite. Je ne suis pas une artiste qui a toujours été dans le créneau « R&B programmé ». La vraie nouveauté peut-être c’est la touche électro parce que la musique évolue et tout le monde y passe. Même le rap est devenu électro. Donc si tu évolues, tu es obligé d’évoluer avec ta période, ton époque. Aujourd’hui la musique électro fait partie de notre musique. Il y a peut-être un an ou deux j’ai rejetté ça, j’étais pas prête et maintenant je me surprends à kiffer vraiment. Pour moi, c’est la seule nouveauté de cet album; sinon c’est du Vitaa.

MF : Quel est ton album préféré ?

Vitaa : C’est très difficile à dire, le dernier. Je trouve que sur l’album précédent on manquait de singles, c’est-à-dire de morceaux efficaces. Surtout après un ovni comme Game Over qui a été fulgurant, on n’avait peut-être pas assez de morceaux derrière vraiment radiophoniques.

MF : Vous n’avez pas beaucoup essayé non plus. Vous avez proposé Liham..

Vitaa : C’est pas nous qui l’avons proposé; tu sais comment ça se passe. J’ai proposé Liham parce que mon public préférait ce titre-là. Le problème c’est que Liham c’était pas vraiment format radio et derrière ça, t’as la promo qui s’arrête, t’as la maison de disque qui ne te suit pas, c’est en partie pour ça que j’ai changé de Label, et puis t’as les radios qui, à un moment donné, passent à autre chose. C’est comme ça; j’ai été la première à en être frustrée, c’est pour ça que je suis repartie rapidement à un nouvel album. Et sur cet album en fait c’est l’inverse: j’ai beaucoup de singles, je crois que je n’ai jamais eu autant de singles. Je me suis retrouvée en studio avec des gens tellement créatifs, on s’est retrouvés à faire un titre… À la base, il y avait un tout autre album, je me suis retrouvée à jeter au moins 6 titres cet été parce que j’ai fait de nouveaux titres qui tuent, que moi je trouvais beaucoup plus forts et je me suis retrouvée à refaire tout un album. En vérité je crois que je n’ai jamais mis autant de singles sur un album, peut-être sur le premier, et encore c’était dans un autre délire, mais vraiment je trouve que l’album est très efficace. Donc voilà on espère que ça fonctionne.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

MF : Est ce que tu penses que c’est difficile pour une artiste pop/urbaine de se lancer en 2015 ?

Vitaa : Oui, pour une artiste feminine. On est vraiment dans une ère masculine. Ça fait 10 ans que je suis là, j’ai jamais vu une ère où il y autant de rappeurs, chanteurs masculins en avant; si on regarde bien, en ce moment, il y a très peu de filles. Je pense qu’on est aussi dans une nouvelle ère où la musique urbaine est entrain d’évoluer et de devenir pop/electro et le plus dur c’est quand t’es chanteuse. Quand t’es dans le rap ça va, les radios sont à fond derrière le rap en ce moment; quand t’es dans le chant t’as d’autres radios mais quand t’es entre les deux c’est très dur. J’ai l’impression que les médias ne sont pas super réceptifs, il faut créer la place en ce moment. Comme tu dis ce n’est plus clairement du R&B alors qu’il y a des médias qui te voient encore comme une chanteuse de R&B.

MF : J’ai envoyé un mail à ta promo il y a peut-être un mois et demi, je sais pas si tu l’as lu.

Vitaa : Non je ne l’ai pas lu, désolée…

MF : Non, il n’y a pas de mal. Je leur proposais de me passer une chanson plus R&B pour proposer au public de MF mais ils ne m’ont pas répondu.

Vitaa : No limit il est un peu R&B

MF : Mais il y a un public que tu lâches quelque part.

Vitaa : Je ne suis pas d’accord; un titre comme Mieux sans toi…

MF : Je parle de tout l’album. La touche R&B est là mais elle n’est pas assez mise en avant. 

Vitaa : C’est aussi une volonté de ma part de mettre en avant certains titres au détriment d’autres. Par exemple T’es où, pour moi, c’est un ovni.. C’est important aussi d’élargir. Je sais que mon public qui va acheter l’album aura de tout dedans.

MF : Cite moi les cinq titres préférés de ta carrière 

Vitaa : Dans le premier album : Mon Univers, J’y crois; ce sont des titres que j’aime toujours. Deuxième album, Je m’attends au pire.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

MF : C’est mon préféré.

Vitaa : Ah Ouais ? C’est marrant, il y a pleins de gens qui ont aimé ce titre; on m’en parle souvent. C’est gentil, merci. On ne compte pas le nouveau, sinon je ne peux pas. Ensuite, il y a La grande Reine et le Dernier album : l’Intro (ici maintenant), elle était hip-hop R&B, j’aimais trop cette intro.

MF : D’ailleurs elle est trop courte celle du nouvel album.

Vitaa : Il y en a qui n’aiment pas.. J’ai toujours fait des intros un peu tristes, dans l’album il y a trop de singles, je voulais casser avec pour montrer que c’est un album qui est fort.

MF : Maintenant tes 5 albums préférés.

Vitaa : Marvin Gaye, comment s’appelle déjà l’album qui a What’s going on?

MF : What’s Going On.

Vitaa :  Ah oui, et ensuite Mariah Carey – Butterfly, le 2ème album de R Kelly.. comment il s’appelle déjà? Je l’aime trop.

MF : R Kelly 

Vitaa : Voilà celui-là. Michael Jackson – Michael History et je dirais Francis Cabrel et Sarbacane; un classique français.

MF : Quel est ton dernier coup de coeur musical ? 

Vitaa : Je suis à fond dans Drake là, je l’écoute toute la journée et j’aime trop le single Hotline Bling. Je sais que sa musique est minimaliste et en même temps les mélodies sont super fortes; je le trouve super talentueux.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

MF : Qu’est-ce que tu conseillerais à un artiste R&B, soul qui veut se lancer sur la scène actuellement ? 

Vitaa : On est en France et ils aiment bien se mettre une étiquette.. je dirai il faut faire de la musique, il ne faut pas se dire je fais cette musique. Laisse les gens te mettre dans une case mais toi ne te mets pas dans une case et je me suis longtemps mise dans une case, t’es une chanteuse tu peux pas faire ci ou ça. Aujourd’hui, je me permets, je me dis qu’en fait il faut faire de la musique. On est trop dans une ère de buissness, de showbiz, la musique ça devient une industrie. Avant, nous les artistes, on le ressentait mais aujourd’hui même le public le sait; les chiffres sortent les gens voient tout, ils savent tout. On enlève de la place à la créativité et je trouve ça dommage. Le conseil que je donne c’est faites de la musique, faites ce que vous avez envie de faire, faites de la musique par passion; musicalement, prenez les directions que vous avez envie de prendre mais ne vous cantonnez pas à un style particulier. Il faut faire de la musique, c’est tout.

MF : Tu dois choisir entre 5 artistes féminines: Beyonce, Mary J Blige, Brandy, Erica Badu, Rihanna. De laquelle te sens-tu la plus proche?

Vitaa : Pas du tout Rihanna, ça c’est sur, pourtant je reconnais le talent mais c’est pas pour moi. Je vais dire Brandy. J’ai grandi avec ses albums et c’est vraiment une artiste, par exemple, je dis toujours que j’ai appris à faire des coeurs avec Brandy; elle a une voix on dirait un instrument de musique. J’ai tellement écouté du Brandy, aujourd’hui encore je construis mes coeurs comme elle sur certains titres donc, pour l’influence, Brandy. Mais Erika Badu, j’adore. Beyonce les dernières années, je me sens un peu plus loin de ce qu’elle fait, ça me touche moins.

MF : Chez les garçons, Maxwell, R Kelly, Usher, Bruno Mars et Justin Timberlake

Vitaa : Par contre là, je vais être plus actuelle: Bruno Mars c’est un vrai coup de coeur. Je trouve qu’il est archi talentueux; j’adore ce qu’il fait. Il garde cette énergie, c’est un grand artiste qui aura une grande carrière, il est très fort je trouve.

MF : Question d’actualité, tu as vu que Adele a explosé les records de vente aux Etats-Unis? En une semaine, elle a vendu le double du précédent record malgré le fait que le marché soit plus difficile

Vitaa : C’est vrai que maintenant c’est plus difficile, soit tu as un énorme succès, soit tu fais un flop total.. mais ça existe encore les gros succès, quand on voit le succès d’Adele c’est incroyable. Même en France, il y a des artistes qui font des gros cartons. Ce que j’aime chez Adele c’est qu’elle est fidèle à elle-même; elle est classe, elle a une voix incroyable, c’est une blanche, elle a une image très classe, très pure. Elle est jeune mais a une voix d’une diva de 40 ans et elle est revenue avec un single fidèle à ce qu’elle a fait. Ils ne sont pas cons: ils ont refait la même chose et c’est un carton planétaire. J’aime beaucoup ce qu’elle fait; je respecte.

MF : Merci d’avoir pris le temps de répondre aux questions et bonne chance pour la suite de la promotion de ton album.

Vitaa : Merci à toi, c’est toujours un plaisir. Je regarderai l’article à sa sortie .