Zayn a proposé son premier album « Mind Of Mine ». Un album travaillé aux côtés de Malay, notamment connu pour ses travaux pour Frank Ocean, mais aussi Goapele, Fantasia ou encore John Legend. Il a clairement voulu une orientation R&B pour cet album qui fait un démarrage moyen aux U.S.A, tandis qu’il ne trouve pas du tout son public en Uk. En effet, en première semaine aux U.S.A, il a fait 117.000 ventes réelles, mais se retrouve déjà à 20.000 ventes en seconde semaine d’exploitation. En Uk, il a fait un démarrage avec 22.000 ventes, ce qui montre bien que le public One Direction ne suffit pas et qu’il doit se constituer une toute nouvelle audience. Un pari qu’il pourrait réussir, parce qu’il a les chansons pour le faire, mais il souffre véritablement d’un manque de charisme.

Il va vraiment falloir qu’il se jette dans l’arène et se lâche pour toucher les gens qui pourraient être sensibles aux titres de son album comme « DRunk » dont nous parlons aujourd’hui. Un mid-tempo qui a tout de l’hymne R&B avec une légère touche d’influences indé et une pincée de pop dans les refrains. Usher est clairement principale des notes des couplets et on aurait d’ailleurs adoré que ce soit lui qui chante ce titre. Il reprend des ingrédients très classiques, tout en étant fédérateur et en transmettant une certaine fraîcheur.

Ce sera un succès pour lui en cas d’exploitation, s’il réussit à se décider à totalement abandonner le public très aseptisé de ses débuts. Il fait en tout cas partie de nos coups de coeur de ce mois.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.