Cette cérémonie des Vmas sera la dernière proposée ou suivie en live sur Musicfeelings. C’est un peu bizarre de le dire aujourd’hui, surtout qu’on n’a jamais été aussi nombreux sur la page (et on vous en remercie), mais au cours des 4, voir 5 dernières années, les plus anciens Musicfeelingsloveurs savent qu’on a suivi avec attention chaque cérémonie, décrypté chaque live, analysé chaque phrase et finalement, on ne le fera plus sur Musicfeelings.

Vous savez dans la vie, on a tous de folles passions et on a des choses qui nous lient à ces passions. C’est comme lorsque l’on est amoureux d’une personne. On l’aime parce que c’est elle et qu’elle nous apporte ces choses qu’on arrive pas toujours à exprimer par de simples mots, mais on l’aime aussi pour les petites choses qu’elle fait ou qu’elle ne fait pas, ses petits défauts, ses absences… et cette passion, ce même amour qui m’a toujours lié à la musique. Les MTV Vmas ont été un de ces vecteurs, une des choses qu’on soutient parce que l’amour qu’on porte à l’ensemble est plus fort, il sera toujours plus fort.
Ceci étant dit, hier, ça a été le déclic. De la même manière qu’une relation ne peut tenir sur l’amour des souvenirs, la tendresse quant aux très bons VMAs qu’on a connu ne peut plus pousser à continuer de suivre cette cérémonie.
Hier, ce n’était pas du tout les pires VMAS de l’histoire, mais ils étaient navrants et l’accumulation fait que c’est finalement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Plusieurs choses :
Kanye West est un artiste absolument formidable qui a permis de régénérer le rap pile au moment où il en avait besoin. il est revenu avec les samples, la soul, une idée de la musique indéniable. On ne peut pas le nier, mais aujourd’hui, en tant que personnalité, il est devenu une parodie de sa propre personne. Il n’a pas été invité aux MTV VMAS pour le génie qu’il est. On lui a donné la parole pour qu’il dise quelque chose qui fasse rire, qui clashe, qui buzze afin de faire parler du show. Il a eu 15 minutes à lui tout seul où il a tenu un discours non préparé et totalement décousu de sens. Il a mélangé des piques à Taylor Swift, des références à Jay-z, la force des noirs sur la scène actuelle, à la cause des noirs pour enfin s’auto-précher et se citer comme l’un des principaux modèles. Il n’y avait rien de concret ou de véridique à tirer de ce discours et si un artiste blanc avait fait un discours dans la même veine en mélangeant la cause des noirs à tout et n’importe quoi, le monde entier l’aurait fustigé… mais on ne va pas fustiger Kanye West, parce qu’il fait partie de cette élitocratie urbaine actuelle, ces 8-9 artistes (Rihanna, Beyonce, Drake, Jay-Z) qu’on a cloisonné et qu’on nous ressort à toutes les sauces, de toutes les manières comme s’il y en avait pas d’autres.

Hier, c’était aussi intéressant, car on se plaint souvent du manque d’exposition des artistes noirs et cette « élite »a été piégée hier. Ils étaient ultra-majoritaires ( aucun groupe de rock et ça grogne de ce coté là depuis hier soir), c’était les VMAs les plus « black » de l’histoire de la musique.. mais on a rien retenu de concret, juste les égos et la paillettes de chacun. Et quand on va ensuite questionner leurs crédibilités, ils seront étonnés? Non, c’est logique qu’ensuite, on les voit comme de girouettes qui choisissent les costumes qu’ils revêtent en fonction de leurs intérêts.
Ceci nous mène bien sûr aux 4 prestations de Rihanna. Il y avait quelque chose de très touchant à voir cette fille de 28 ans que rien ne prédestinait à gagner ce prix, le remporter hier. Au delà de son talent ou de son non talent, personne n’aurait pensé en 2005 qu’elle serait là où elle est aujourd’hui, qu’elle recevrait le MTV Vanguard Award et ça avait quelque chose de touchant. C’était une jolie histoire d’un point de vue purement humain, même si on pense qu’elle ne le méritait pas. Il y avait une sorte de fraîcheur dans le déroulement. Mais la faire perfomer 4 fois (au-delà du fait qu’elle est bourrée de fausses notes, oublie ses pré-enregistrés etc), c’était un supplice et une injure à des milliers d’autres artistes qui méritent aussi leur heure de gloire. Si les artistes hyper populaires de 2004 faisaient 20 minutes de prestation à chaque VMAs, Rihanna ne serait pas où elle en est. La prestation ragga avec Rude Boy/What’s My Name aurait dû être sa seule prestation de la soirée, sachant qu’aucune autre n’était mémorable.

Britney a confirmé qu’elle n’a aucun respect pour sa propre personne. Ses teasers de la cérémonie étaient plus aboutis que son embarrassant playback. C’est honteux qu’elle continue de proposer des prestations de Kermesse de fin de lycée après autant d’années de carrière. Si c’est si dur de chanter, pourquoi ne pas faire des pré-enregistrés comme toutes les autres? Elle ne se respecte pas et ne respecte pas non plus le public. G-Eazy était bien plus charismatique qu’elle.

Ariana Grande avait un concept sympa, mais un peu cheap pour coller au clip de sa chanson « Side To Side » avec Nicki MInaj. seul bémol,  elle a eu des soucis de souffle dès les premières notes qui lui ont gâché son moment. Pas d’alchimie ou de complicité avec Nicki Minaj qui était en pré-enregsitré. C’était malheureusement plat, tout comme cette chanson qui n’est pas du tout un bon choix de single.

Beyonce de son coté a bien fait en 15 minutes, ce qu’elle aurait magnifiquement fait en 4 minutes. C’est le résumé parfait de son live. Trop long. Le playback était inutile et en 4 minutes, elle aurait chanté en live et fait une prestation 50 fois plus dantesque.
Ceci étant, le lien entre ces 3 artistes et ces 3 prestations est assez désespérant. C’est une des choses qui font que la musique urbaine va si mal. Ils ont à eux 3 occupé plus d’une heure de cérémonie. Seulement ces 3 là avec les intro etc… On est dans une oligarchie où il n’y a plus de places pour d’autres et où ils ne veulent en réalité pas laisser d’espace pour d’autres, vu qu’en prenant moins de temps, ils auraient pu faire de bien meilleures choses.
Ils sont dans cette idée de puissance. La puissance, c’est qu’on leur donne beaucoup de temps… ensuite « ils meublent ». Ils ne se disent pas « je vais faire la meilleure prestation possible » ou le meilleur discours possible pour Kanye qui faisait pitié comparé à un Jesse Williams. Et c’est aussi un moyen de quadriller la scène urbaine, de rester dans ce même cercle où il n’y a de place que pour leurs protégés (Jay-z, Designer, Lil wayne, Chloe et Halle) et eux-même.
Ça c’est un état de fait qui se voit et se reproduit déjà dans la musique mainstream chaque jour. Le fait que MTV le cautionne au point de leur donner plus d’une heure est très triste, mais l’autre gros bémol de cette cérémonie est sans aucun doute la vidéo de Kanye West diffusée en avant-première. On adore Teyana Taylor qui est hyper sous-estimée, mais ce remake du clip de « Satisfaction » des Benny Benassi n’avait rien à faire en avant première aux VMAS de MTV. Le clip n’est pas du tout extraordinaire, et jamais MTV n’aurait permis, il y a 10 ou 15 ans qu’un clip aussi  » pauvre » soit diffusée sur leur chaine. Ils l’ont fait uniquement dans l’espoir que Kanye buzze. Ce n’était pas une histoire de musique ou de vidéo, c’était une histoire de buzz et de relais dans la presse.
Même un clip aussi vide de Madonna n’aurait pas été diffusé sur la chaine en avant-première à la grande époque, parce qu’il restait une direction qui a aujourd’hui totalement disparue au profit du bling-bling.

Ce fait est d’autant plus intéressant que MTV a une histoire avec les artistes noirs, une histoire qui est manifestement oubliée aujourd’hui, et c’est peut-être là que la décision du divorce s’est fait. En effet, qu’ils nous rabâchent les mêmes artistes d’une manière pas forcément utile, ok. Qu’ils nous fassent une cérémonie centrée sur le buzz plus que l’artistique etc..Pourquoi pas? à la limite, dans l’amour et la passion pour la musique, on peut leur pardonner, mais hier les MTV et les artistes noirs dans la salle ont tous oublié l’histoire de la musique et de cette cérémonie, de cette chaine.
Ils étaient tous tellement pris dans leur égos personnels, leurs petites prestations de 5 heures que personne ne s’est demandé comment ils avaient fait pour en arriver là. Personne ne l’a fait, car s’il l’avaient fait, ils se seraient rendus compte qu’ils n’ont pas pensé à rendre hommage à l’un des plus grands artistes visuels de tous les temps. Ils n’auraient pas oublié que MTV refusait de diffuser les clips des artistes noirs au début des années 80’s et que c’est grâce à des artistes comme Prince notamment (qui n’a jamais caché son engagement dès le début, pas juste au moment opportun), ses clips, le fait qu’il ait porté tout un album en film au cinéma qu’ils ont ensuite passé sur MTV et qu’on peut aujourd’hui se servir d’eux pour le buzz.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Quand il est mort, tout le monde postait ses clips et parlait de son œuvre, où était-il hier pour la revendiquer? pour parler de ses clips?
C’était triste de voir ça et c’était d’autant plus triste que ça leur arrivera à eux aussi. En effet, ils se croient aujourd’hui invincibles, mais dans quelques années, les codes qu’ils proposent aujourd’hui seront repris par la génération qui regarde les MTV et on ignorera aussi leurs travaux.
Cette absence de Prince montre que c’est devenu un programme télé pour faire monter les audiences qui n’a plus aucune cohérence, aucun jury (on demande aux fans de voter pour les clips avec des #Hashtag twitter qu’on comptabilise… WTF) et je me suis demandé peu-être que c’est un problème générationnel. D’ailleurs, peut-être que je n’arrive plus à comprendre le sens de ce programme parce qu’après les 25ans, on n’a plus la même vigueur, la même subtilité, mais dans le même temps, quand je vois les plus jeunes qui préfèrent commenter la cérémonie sur Twitter plutôt que de la regarder en live… je me souviens que c’est la génération avant moi qui m’a inculqué cette passion, ce sont les grands frères et grandes sœurs qui ne manquaient aucun MTV VMAS et qui nous ont poussé à les suivre.
Aujourd’hui, la cérémonie existe toujours, c’est un beau souvenir, et vous verrez surement encore quelques lives chaque année, mais plus de longs commentaires sur chaque prestation. Ceci est le dernier. Comme on le disait au début de ce texte, c’est une relation sentimentale. On aime les gens, on est passionné par eux pour certaines choses, mais quand on n’a plus les mêmes idéaux ou les mêmes valeurs, vaut mieux se séparer plutôt que de revenir dire du mal chaque année.

Hier, en regardant cette cérémonie, je me suis rappelé à quel point j’aimais la musique, toutes les choses qu’elle m’avait apporté, et je me suis résolu à comprendre qu’il était justement temps que j’arrête de regarder cette cérémonie, car aujourd’hui les MTV VMAS n’ont malheureusement plus rien à voir avec la musique.

Triste Réalité!