Sisqo a clairement beaucoup de mal à se relancer après l’échec commercial de son dernier album « Last Dragon ». Il fait donc ce que beaucoup d’artistes font quand ils n’ont plus foi en leur avenir, il se recroqueville sur sa chanson phare.

C’est ainsi en qu’en début d’année, il a commencé par remixer « Thong Song » qui est devenu  » Lebron Song ».

C’était embarrassant, mais on a voulu privilégier la dimension humoristique de la chose, pensant qu’il ne réitérait plus l’expérience. C’était sans compter sur l’entêtement du chanteur de Dru Hill, qui propose maintenant une version electro/dance avec le groupe de dance/electro JVY. Ce sont des Djs norvégiens qui ont eu l’idée de proposer une nouvelle version du classique qui n’est clairement pas nécessaire.

C’est une tentative désespérée de réconquerir un public jeune en se basant sur sa gloire passée. « Thong Song » a 18 ans aujourd’hui et il a 41 . C’est profondément triste de le voir courir après la personne qu’il était, a  à peine 25 ans, y compris au niveau du visuel, qui est profondément vulgos. Ce qui était sympa, il y a 20 ans, fait un peu pitié aujourd’hui, il n’arrive pas à évoluer.  Il y a quelque chose de terrifiant dans cette image, surtout pour un talent vocal comme lui.

A t-il le choix?

Toutefois, il doit se dire qu’il n’a pas vraiment le choix. Son dernier album « Last Dragon« , sorti en 2014, a fait moins de 10.000 ventes aux USA et Dru Hill est actuellement par un mauvais contrat avec leur maison de disques. Les 2 singles proposés sur cet opus sont passés totalement inaperçus.

Il n’a pas eu le soutien des radios, malgré quelques bonnes chansons.

[Chronique] Sisqo – The Last Dragon.

Aujourd’hui, il s’accroche.. et se résume aussi  à « Thong Song » auprès du grand public, pour le meilleur… comme le pire.

Triste Réalité!

[Focus] Sisqo, Usher et R.Kelly, l’histoire d’un clash.