6 ans après « Lotus » et suite de nombreuses fausses annonces, Christina Aguilera a livré le premier extrait de son 6e opus. La chanteuse livrera « Liberation », le 15 Juin prochain.Un projet où on retrouvera Demi Lovato, Keida,  Shenseea et les rappeurs 2 Chainz et Ty Dolla Sign qui interviennent directement sur la chanson d’entrée « Accelerate« .

On en revient toujours au même constat. La pop acidulée est en train de mourir totalement au profit du rap donc toute la scène pop s’urbanise à nouveau, y compris Christina, qui sans faire dans l’originalité nous livre un titre musicalement sympathique. C’est un mid-tempo assez catchy dans son genre, qui bénéficie d’un pré-refrain particulièrement efficace. Le ping-pong entre elle et Ty Dolla Sign fonctionne bien ( même quelqu’un avec une voix plus chaleureuse aurait été meilleur), le couplet de 2 Chainz manque un tout petit peu de groove mais il fait le job et l’ensemble est assez bien produit. Kanye West n’a pas manqué à la tâche. Vocalement, elle est parfaite. Sa voix est à la fois douce, bien posée, généreuse dans les choeurs. Aucune exagération inutile et c’est déjà bien meilleur de ce côté-là que l’ensemble de « Lotus » quand on lui retire son intro.

Le titre n’aurait pas été mon choix en tant que lead single, mais il peut faire son petit ( mais vraiment petit, car ce n’est pas un tube) effet cet été avec une bonne promo, vu qu’elle a clairement foire le visuel. Elle a pondu quelque chose de cheap, qui se veut artistique mais parait juste ridicule. C’est comme une suite du « Do It » de MIley Cyrus. On est loin d’un budget pour un retour attendu depuis 6 ans. C’est difficile d’arriver au bout tellement c’est ennuyeux et vulgos, comme une envie de s’offrir un buzz pas cher. De plus, Il y a tellement de gros plans sur ses nouvelles lèvres qu’on se demande si c’est une publicité pour le cabinet de son chirurgien, ou si c’est ce dernier qui a financé.

Enfin, c’est un visuel raté, alors qu’il y avait vraiment moyen de faire quelque chose de léché et donc de propulser la chanson, en lui donnant vraiment l’ampleur d’une grande chanson de lancement d’opus. Ceci étant, c’est largement meilleur que «  Your Body » qui frôlait la cacophonie. Elle suit encore une fois la mode ici, mais ce n’est pas mal fait. C’est sur que c’est pas avec ça qu’elle va faire peur à la jeune génération ( Selena Gomez, Ariana Grande etc), car elle vise ici la même cible qu’elles, mais c’est déjà musicalement, quelque chose qui lui sied plus que les précédentes fois. On attend maintenant la suite, en espérant un brin de maturité.