Jennifer Lopez est de nouveau de re-retour. La chanteuse qui essaie de lancer son second album en espagnol depuis de nombreux mois, a fait appel à Cardi B et à DJ Khaled pour « Dinero« . Le nouvel extrait de son projet, qui semble marqueté pour essayer de cartonner cet été.  Après le carton de « Despacito » et l »‘explosion des artistes hispaniques en streaming, tout le monde veut avoir le petit tube en espagnol que les gens fredonneront sur les plages en 2018 J.Lo qui ne perd jamais le nord et qui peut donner des cours en opportunisme, tellement, elle s’y connait en 20 ans, compile ici 2 choses. La touche hispanique, mais aussi le coté très urbain. C’est pour cela qu’elle fait appel à Dj Khaled pour chaperonner et surtout à Cardi B. Cette dernière est extrêmement populaire en ce moment et veut aussi avoir son petit tube de l’été hispanique à elle. En effet, « I Like It » qui est le prochain extrait de son album solo, sera un des « concurrents » directs de « Dinero » dans les mois à venir.

Maintenant, musicalement, plus de peur que de grand mal. Les extraits diffusés dans ses concerts étaient assez inquiétants, mais finalement la chanson est assez classique. On est loin de la fraîcheur qu’elle inspirait avec le son pop/latin ou même de la structure d’un  » Ain’t It Funny », mais ce n’est pas non plus catastrophique. C’est sucré, extrêmement facile, véritablement très peu intéressant, mais c’est moins désagréable et redondant qu’un « Despacito ». Elle aura en revanche beaucoup moins de succès, la structure du titre étant bien moins évidente. Le couplet de Cardi B semble avoir été enregistré dans ses toilettes, certes, elle est hood et aimée pour ça, mais cet effet gâche un peu le rendu, surtout que les premières rimes sont assez faiblardes. Bizarrement, les petites gueulantes de Khaled s’immiscent mieux au titre, tandis que J.Lo  s’inspire beaucoup de Beyonce sur le 1er couplet. Elle lui reprend ses intonations vocales, les fins de phrase en éventail avec une pincée de grave sont devenues une des marques de fabrique de Mrs carter et on les retrouve ici, de manière assez grossière d’ailleurs.

Bref, un clip sera utile pour aider le titre à s’imposer. Il n’a pas la carrure d’un immense tube, mais  dans cette période où le public est plus « tendre » et veut s’amuser, si la vidéo est réussie, elle pourrait avoir un top 20 ou 30 dans ses principaux marchés, sachant qu’il y aura surement une émulation du côté des marchés latins.

On espère malgré tout que l’opus sera plus dans la veine de son premier disque et moins caricatural ou artificiel. « Como Ama una Mujer » restant à ce jour, son meilleur disque.