Il s’était fait discret depuis un long moment. Robin Thicke  est de retour avec un titre simple et soulful.

Il prend sa guitare pour nous raconter ses déboires sur « Testify » qui porte plutôt bien son nom, vu qu’il entend ainsi nous témoigner de son affection pour la musique malgré toutes les galères. L’homme a perdu son père, un enfant, a été viré de son label ( ce qui annule ainsi la sortie de l’album « Morning Sun » qu’on a tant attendu ), tout s’est enchainé, très vite, trop fort, mais il est de retour pour nous comme il le susurre sur le refrain de ce titre confessions.

C’est toujours le même artiste. Ses influences soul, sa passion pour Marvin Gaye et cette touche bossa nova, qui le quittent pas. « Blurred Lines » aura été un vrai tube maudit pour lui, mais ça fait plaisir de voir qu’il se relance pour une nouvelle page de sa vie, avec en plus un titre aussi réussi et personnel que celui-ci.

 

[Focus] Robin Thicke, 10 titres que vous ne saviez pas qu’il a écrit ou co-écrit pour d’autres artistes.