Avec un top 10 top dans les charts urbains et plus de 25 millions d’audience. Party de Beyonce est actuellement le seul véritable succès de la chanteuse  outre-manche, la chanson n’arrive clairement pas à  fédérer sur I-tunes mais a un impact suffisamment fort pour aider l’opus à se maintenir contrairement à  » Love On Top » et à  «  Countdown » qui devraient tous deux  retrouver les profondeurs des classements une fois les effets vidéos dissipées.

Beyonce a du mal à  vendre pour la première fois de sa carrière et c’est assez particulier. On voit que Matthew Knowles était le véritable pilier de sa carrière. Bon, ce n’est  pas vraiment  pour le regretter mais avec des choix marketings un peu plus fins, le résultat aurait sans aucun doute été meilleur que celui qu’elle a actuellement. End Of Time aurait du être le 3eme single Pop et Party le 3eme single urbain. Chacun avec des vidéos claires et des lives propres.

Ensuite elle aurait pu passer à Countdown et Love On Top. Le fait d’avoir refoulé  » End Of Time » ( surement à cause du flop de Run This World qui  lui ressemble  beaucoup et est  produite par la même personne) et d’enchainer comme ça les clips et videos sans stratégie commerciale véritable a totalement gaché son ère qui ne devrait d’ailleurs pas tarder à prendre fin. Elle devrait au maximum réussir à convaincre les 2,5 millions d’acheteurs, soit 3 fois moins que Sasha Fierce et moitié moins que le dernier album de Rihanna.

Si le score n’est pas non plus exécrable, les dirigeants de Columbia vont avoir du mal à l’encaisser  à cause de l’énorme cout de la promotion de cette ère où elle a quand même eu des vitrines dans tous les plus gros show américains.  Knowles n’a même pas pu fournir une certification platine avec un single, ils vont donc surement lui quadriller des titres plus accessibles pour la prochaine manche, une fois le ou la petite Jay-z expulsé.

Dans tous les cas, Cole rappelé en renfort sur Party ( histoire de dégotter le numéro 1 r’n’b) n’est pas aussi bon qu’Andre 3000 mais fait du bon boulot,  le titre étant de toutes façons de ceux sur lesquels on a pas vraiment droit à l’erreur.

Cadeau!

Image de prévisualisation YouTube