Beyonce cartonne avec sa tournée « The Formation Tour » qui devient la tournée féminine la plus rentable sur la scène musicale actuelle, en reprenant la couronne à Taylor Swift. Le buzz du Superbowl a donc très bien fonctionné, lui permettant ainsi de s’assurer une ère sereine, même si la chanson Formation est très loin d’être un titre de qualité. C’est d’ailleurs justement sur ce point qu’on va revenir, car ce qui lui arrive est très bien mais c’est toujours très dommage que la musique ne suive pas quand on sait tout le talent qui est le sien.

En 2007, lors de l’enregistrement de son album bipolaire I am Sasha Fierce, elle avait eu l’idée de sampler le titre Don’t Stop Till You Get Enough de Michael Jackson sur une chanson qui s’intitule Black Culture. Le titre n’a finalement pas été retenu sur l’album, mais il est musicalement tout ce qu’on aurait pu attendre d’une Beyonce, et même plus, lors du Superbowl.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Il est funky et s’appuie sur une très bonne chanson. Sur cette version, il y a quelque petits vides mais c’est parce qu’elle n’est pas totalement finalisée et elle aurait pu combler ça avec un très bon live. Le titre porte le thème de la Black Culture, en changeant le texte pour un message plus actuel et en gardant ce sample de Michael Jackson, à qui elle rendait hommage lors du Superbowl, l’ensemble aurait été totalement cohérent.
Lil Wayne a par exemple déclaré qu’il pensait qu’elle refaisait la chorégraphie de Rythmn Nation lors de sa prestation. La force de « Formation » est que c’est une chanson très jetable, exactement dans la veine de ce que pondent Future et Rae Sremmurd (qui ont d’ailleurs écrit le titre), et qu’on aura oublié dans quelques mois; tout le monde peut y trouver ce qu’il veut. Si tu écoutes le titre et que tu ne veux pas entendre les paroles, tu ne les entends pas, exactement comme pour Future. C’est de la musique destinée au fun, très vite oubliable et qui ne correspond ni au talent, ni au niveau de Beyonce. Miley Cyrus (qui travaille aussi avec les Rae Sremmurd en ce moment) aurait sorti ça, ou sortira des choses du genre, et personne ne lui en voudrait car sans ça, pour le moment, elle ne peut pas faire carrière. Beyonce, c’est tout le contraire.
Black Culture
est déjà plus à son niveau. C’est un titre sympathique, qui pourrait être encore meilleur avec un enregistrement final et une bonne mélodie de chant. En plus, elle a beaucoup plus de choses à offrir au niveau des symboles. L’hommage à M.J, le sample funky de M.J., les « I am black culture« , des refrains qui deviennent « We are black culture« … Il y avait indubitablement moyen de capitaliser pour faire quelque chose de très rassembleur et de très fort avec ce titre.

On attend de voir ce que donnera l’album mais, musicalement, on espère qu’on ira dans une direction opposée à celle de Formation.