La dernière fois qu’on avait entendu la légende de la soul Betty Wright, c’était sur le très bon premier single de la dernière bonne production d’Angie Stone  » Baby ». C’était d’ailleurs pour ma part la première fois que  je l’ecoutais. Je connaissais les airs de ses principaux gros succès mais je n’avais jamais pris la peine d’écouter un opus d’elle avant cette année là où j’ai pu me refaire une bonne partie de sa discographie, souvent inégale mais néanmoins truffés de joyaux tels que : Passions & Compassions, This Time is For Real ou encore Wright Back To You qui sont sans aucun doute mes favoris.

Enfin cette année, après 10ans d’absence vu que son dernier album solo remonte à 2001, elle proposera un opus en collaboration avec le groupe de rap The Roots. Une idée surprenante et originale pour une chanteuse de son rang surtout que le premier single s’avère un trio entre la diva, les musiciens rappeurs et Lil Wayne.

Ok, le Weezy est partout en ce moment, tout le monde l’appelle pour grappiller un peu de sa popularité radio néanmoins je n’aurais jamais cru vivre assez longtemps pour le retrouver sur le premier single officiel d’une chanteuse de cette stature surtout ( mais ça  c’est pas vraiment une surprise) que le titre est extrêmement bon.

Image de prévisualisation YouTube

Je vous laisse le digérer mais j’ai trouvé ma drogue pour les 2 prochaines semaines. La production est impeccable, soignée, soul à souhait avec une voix qui n’a rien perdu de sa rocaille et un Lil Wayne loin de faire perdre de son intensité à l’ensemble. Un tube, je dis. Un tube.