Il avait promis plus de up tempos sur son nouvel album et Robin Thicke  prouve qu’il est un homme de paroles.  Son single «  Blurred Lines« ,  est en effet un hommage non voilé à James Brown où il se fait soutenir par  Pharell & T.I.

Image de prévisualisation YouTube

A l’annonce de la sortie du  premier single de Robin, il y a quelques semaines, beaucoup s’attendaient à ce qu’il propose une chanson plutôt accessible pour surfer sur la vague de comparaisons avec Justin et son  » The 20/20 experience« . Ce n’est pas vraiment le cas. « Blurred Lines » est sans doute aucun un des singles plus soulful qu’il ait pu proposé en entrée d’opus. On y retrouve de claires et très pures influences funk/soul qui ne sont pas sans rapeller James Brown ou alors Marvin Gaye dans les couplets. C’est catchy,ça groove mais il n’y a clairement pas cette volonté de « lisse » qui aurait pu faire en sorte qu’on le retrouve sur le même échiquier que Justin.

C’est Robin forçant légèrement  pour essayer de  changer quelques petites épices à sa recette mais ça reste Robin. La production de Pharell est efficace et le rap de T.I se fond très bien avec l’ensemble.

Est ce suffisant pour que ce soit un tube? Difficile à dire, encore une fois, une production plus actuelle aurait sans aucun doute aidée la chanson à séduire un plus grand public. Elle est très  bonne, solide, fraîche mais peut être trop retro pour les radios, sauf bien sur.. si on lui accorde une bonne promo.

Avec quelques bons show télés, il peut en effet réussir à l’imposer  au moins dans les charts R’n’b, ce qui est de toutes façons son objectif principal. So Go Thicke!