« Blurred Lines » de Robin Thicke a été le plus gros tube de l’année 2013, mais la chanson a aussi complètement cassé l’image du chanteur, un réel tournant dans sa vie. Il est passé du gendre parfait au musicien un peu obscène détesté au point où l’an dernier, il avait à demi-mot renié le titre, justifiant qu’il l’avait écrit alors qu’il était alcolisé et que c’est Pharrell qui a tout à fait.

Personne n’ y a vraiment cru, mais l’autre raison du retrait de Robin Thicke face à ce titre est sans aucun doute le procès que lui mène la famille de Marvin Gaye. Les héritiers de la légende soutiennent qu’il y a effectivement eu plagiat du titre « Got to Give It Up » et veulent en cela être dédommagés. Ils demandent plus de 40 millions de dollars lors du procès qui se tient actuellement.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

« Blurred Lines, un joli pactol pour le quatuor ».

L’ouverture judiciaire de l’affaire a fait en sorte qu’on puisse avoir accès à des détails qu’on a pas forcement notamment sur la répartition des gains d’ une chanson. On sait désormais que la chanson en elle-même a rapporté 16,675,690 millions. Thicke a gardé 5,658,214 millions, Williams a eu 5,153,457, T.I a récolté 704,774 dollars et le label s’est retrouvé avec 6.9 millions pour la  » création » du titre.

Ce qui est une véritable abomination pour moi. Aucun single dans le monde ne coûte autant d’argent à produire, et même à promouvoir. C’est hallucinant de continuer à voir comment les maisons de disques réussissent toujours à s’en tirer avec la plus grosse part des revenus quand on sait qu’une grande partie du buzz autour de  » Blurred Lines » est venue de son clip. Certes, il a fallu un travail de marketing, de la promotion… mais le fait que ça ait coûté 7 millions de dollars reste impressionnant.

Enfin, toujours est-il que la maison de disques s’en sort très bien encore mieux donc que Pharrell Williams dont les revenus sont scindés en 2. 4.300.000 pour ses droits d’auteur et 860,000 pour la production.

Les Gayes ne lâchent rien!

La famille Gaye qui est légitime (la ressemblance entre les 2 titres est flagrante) demande en plus des droits d’auteur l’argent des revenus de la tournée de Robin Thicke. Selon eux, 11 millions des fonds qu’ont rapportés cette tournée sont dus au titre  » Blurred Lines ». Pareil, les droits d’auteur sont estimés à 8 millions de dollars et ils veulent au moins obtenir 50 % des droits !

Blurred Lines est la principale chanson touchée, mais la famille Gaye accuse aussi Robin Thicke d’avoir plagié  » After The Dance » pour élaborer son titre  » Love After War« . La chanson, premier single du précédent album de Robin a rapporté 895,374 dollars et ils veulent aussi une part de ses revenus.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Autant il y a une légitimée sur la première autant sur celle-ci, ils abusent un peu surtout que Robin a toujours été ouvertement et très clairement inspiré par Gaye. Cette fois-ci, il l’est encore, mais ça n’en fait pas un plagiat.

Le verdict est tombé.

Le plagiat a été reconnu sur « Blurred lines » malgré les témoignages de Pharrell et de Robin qui a même joué au piano les 2 chansons devant les Jury pour montrer qu’elles étaient différentes. Il a aussi réitéré qu’il n’était pas vraiment auteur du texte et que Williams était en quelque sorte le seul responsable au niveau des paroles. Il tient toujours à se dédouaner de la mauvaise réputation que lui apporté cette chanson, mais les jury n’ont statué en sa défaveur. En effet, les ayant-droits de Marvin Gaye recevront environs 7.3 millions de dollars sur les 17 millions de dollars environs que la chanson a rapporté à Pharrell et à Robin.

Cest beaucoup, mais ils s’en sortent vraiment bien parce qu’on ne leur impose pas d’ajouter Marvin Gaye dans les crédits, ce qui fait qu’ils continueront à toucher les royalties de la chanson dans les années à venir et si elle continue à se vendre.

Triste Réalité!