Pour la vidéo de son second single «  Mirrors », Justin Timberlake a  choisi de raconter une histoire personnelle vu qu’il nous en exergue la relation entre ses 2 grands parents. Toute la première partie de la chanson, on revoie William et Sadie vivre leur amour  de différentes manières et sous différents plans avent que Timberlake ne décide de prendre le relais pour quelques pas de danse ( très très forts maladroits) entre plusieurs miroirs.

Image de prévisualisation YouTube

L’envie de rendre hommage à sa famille , tout à fait louable et honorable fait clairement un peu défaut à cette vidéo qui tire en longueur. On ne rendait pas compte que la chanson faisait 8 minutes, là tout le monde devrait savoir qu’on ce clip fait 500 secondes. Il faut vraiment se le manger, ce qui est donc une déception.

C’est pour moi, sa première « erreur » depuis le début de cette ère, je trouvais que tout concordait parfaitement, les visuels noirs et blanc, le coté soul robotique, « Suit and Tie » et finalement cette vidéo est un peu un ovni de l’univers projeté par la pochette et tout ce qu’il y a autour. Elle est  à la fois froide et chaleureuse,profonde et très banale. ILly a quelques chose qui cloche . On sent qu’il veut nous faire partager quelque chose, qu’on est censé être touché mais finalement les messages sont tellement clichés qu’on arrive jamais à ressentir la très forte émotion désirée. Mention spéciale à ce petit moment où la grand mère lève la main et  quelques mètres plus loin, le grand père le fait de la même manière dans la même position, ça  relevait clairement du mimétisme comique.

Triste Réalité!