13,178,755 vues en moins de 24h. Miley Cyrus a explosé le record des One Direction et devient la vidéo la plus regardée sur Vevo en une journée. Pari réussi donc pour la chanteuse qui aussi réussi à faire remonter son titre dans le top 5 de plusieurs gros marchés notamment aux U.S.A. Avant la sortie du clip, le titre n’était pas dans le top 2 et il est désormais 2eme, continuant de monter en flèche pour aller régler son compte au  » Roar » de Katy Perry.

Image de prévisualisation YouTube

Une opération 100% bénéfique donc qui ne se justifie cependant pas par la qualité de la vidéo. Cyrus n’a pas réellement choisi d’être vulgaire, on est purement et simplement en pleine sauvagerie.

C’est à dire qu’aucune émotion n’est vraie, rien n’est réel, elle ne sait pas se comporter, elle n’arrive pas à amener les choses avec légèrement. Tout est surjoué à l’extrême, jusque dans sa manière de nous montrer ses fesses en ayant l’air de nous dire  » oops, c’est pas fait exprès, je suis juste tombée comme ça« . Il n’y a rien de naturel, de fluide, c’est tellement forcé qu’elle ne sait pas du tout où elle veut en venir, elle veut juste être entendue, être vue, et ça marche car il y a ce coté femme-enfant chez elle qui continue de gêner, de perturber le spectateur quand elle met en sorte une telle nudité.

Aguilera est vulgaire dans  » Dirty » mais le clip est hyper bien construit et globalement, il y a une cohérence.

Ici,  Miley  n’est pas vulgaire , elle est juste sauvage. C’est agressif visuellement et ce dans toutes les scènes en commençant par les 30 secondes avec le gros plan sur ses lèvres et sa bave. La colère est tellement poussée dans une sorte d’extrême qu’on y croit pas.

On dirait  que c’est un animal enfermé dans une cage pour une expérience, qu’on a  filmé différentes scènes et qu’on nous  les a servi en vrac.

Du coup, on est tour à tour, surpris, gêné et finalement très peiné pour elle.

Pourtant comme on l’avait dit à sa parution le mois dernier, la chanson est mignonne, très sympathique, avec un joli texte mais ces  très très longuuuuuues 240 secondes ne lui rendent pas du tout , justice, loin de la.

Force néanmoins est de reconnaître que cette attitude du  » Choquons à tout prix »  est en train de faire d’elle  le véritable phénomène de la pop 2013. Elle a compris la force du visuel dans cette ère du digital et l’exploite au maximum. Maintenant, est ce que la fin justifie forcement les moyens? C’est une question à laquelle elle devra répondre d’ici quelques années, mais une chose est certaine, pour le moment, comme le disait des collègues anglais:

« La Langue de Miley Cyrus est la pire chose qui soit arrivée au monde la pop en 2013 ».

Triste Réalité!