Lady Gaga, c’est la dame q

ui ne se prive de rien, comme de faire des espèces de comeback…. pendant sa propre ère.

6 mois après la sortie du clip d‘ »Applause« , les multiples péripéties, les mauvaises ventes et la catastrophique exploitation de son single «  Do What You Want » avec R.Kelly, elle nous propose un mini film de 7 .. ou 12 minutes selon les plus courageux.

Au Programme, mettre en avant le plus possible son album avec 3 chansons  » Artpop », « Venus » et « G.U.Y » qui sont jouées tour à tour. L’idée de base est excellente sachant qu’elle n’aura pas forcement l’occasion de sortir d’autres clips dans cette ère et c’est aussi un bon moyen de faire amende honorable auprès de ses fans qui ont attendu tout ce temps. Cependant, comme toujours avec elle, le compte n’y est pas forcement.

Bien sur, il y a énormement de travail, c’est quelque chose qu’on ne peut pas nier. Elle a passé des jours et des jours à penser l’esthetique, la classe et le grain de l’image de ce clip et de ce coté là, c’est vraiment une réussite. Elle danse un peu moins mal que d’habitude, c’est très coloré, très leger et c’est même bien pensé avec l’avenement des beaux jours dans les semaines à venir.

Ceci étant, tout ce travail inseré ou plutot macéré dans la video relève principalement une chose : la médocité des chansons.

Hormis «  Artpop«  qui a ses qualités sans être extraordinaire, on a vraiment affaire à de grosses daubes pop electro très penibles qui nous grinçent dans l’oreille tout le long du visionnage. D’ailleurs, on ne comprend pas pourquoi elle s’est sentie obligée de nous affliger de  » Venus » qui n’a d’ailleurs rien à voir avec l’univers de la vidéo. Ce dernier aurait été plus éfficient, s’il portait juste le titre eponyme de l’album, qui est celui qui lui colle le mieux à la peau.

G.U.Y”, est vraiment médiocre en plus d’avoir un refrain horriblement kistch. On est absolument ravi d’en arriver à bout, et ça montre justement qu’elle est arrivée à certaines limites, car malgré tout, son visuel n’arrive pas à rendre ses mauvaises chansons potables. Peut être parce qu’il y a aussi une impression de rechauffé?

Enfin, il y aura peut être un mini sursaut d’interet pour l’ère mais peu de chances qu’elle revoit la splendeur des grands jours. Les fans sont et seront surement ravis, mais le grand public ne reviendra pas dans son wagon aussi facilement, loin de là.

Image de prévisualisation YouTube