L’heure de l’originalité n’est pas encore arrivée pour Rita Ora. Après un premier opus moisi et totalement démodé qui n’était qu’un recueil de demos 2007 rejetées par  Rihanna et Beyonce,la chanteuse travaille avec Calvin Harris sur  » I Will never Let You Down », le premier extrait de son second album. De la pop sucrée très clichée, radiophonique, mais aussi surtout  très jetable. On est loin de ce qu’on peut attendre de quelqu’un qui a ses capacités vocales et c’est agaçant de voir qu’elle garde cette manie de sur-chanter. Ça s’écoute mais ça manque aussi clairement d’ambition réelle.
Heureusement, le clip est très coloré et jovial, ça devrait lui permettre d’avoir un petit impact dans les charts anglais.
Cependant, à l’instar de ses copines Jessie J ou encore Pixie Lott, il y a très peu de chances qu’elle passe la barre du second album  commercialement parlant avec des titres aussi paresseux.

Image de prévisualisation YouTube

Triste Réalité!

Elle a donné une première prestation de la chanson sur le sol américain et vocalement, c’était maîtrisé. Tout le reste par contre ne va pas. Elle n’a pas de vraie présence, elle manque de fluidité dans ses mouvements, tout est forcé et la fin du titre où elle se fait peinturer, est assez gênante.  Autre chose curieuse est qu’elle passe beaucoup de temps à expliquer que cette chanson ressemble à du Whitney Houston. J’ai beau chercher et essayer de comprendre, je ne vois aucun point de ressemblance. Je crois qu’elle doit dans sa tête chanter sur une rythmique différente de ce qu’elle qu’on entend.

Image de prévisualisation YouTube

Triste Réalité!