Ariana-Grande-My-Everything-Digital-Deluxe-Edition

L’an dernier, on affirmait qu’avec son premier album « Yours Truly », Ariana Grande était la bouffée d’air frais de la planète pop. 12 mois après avec la sortie du second essai  » My Everything« , ce n’est plus tout à fait le même son de cloche.

Le talent vocal de la jeune femme est toujours indéniable. Ses nombreuses prouesses et harmonies vocales n’ont rien perdu de leur charme, mais les ambitions ont changé. Avec la débâcle de gros calibres de la pop féminine comme Britney Spears, Lady Gaga ou encore Christina Aguilera, le label de la jeune fille s’est mis en tête d’en faire un petit missile grand public. L’année dernière, ils cherchaient à la différencier pour qu’elle se fasse remarquer et maintenant que c’est fait, on la ramène à quelque chose de plus commun pour assouvir les masses. C’est d’ailleurs assez frappant comme décalage de la voir chanter des chansons comme  » Break free » dans des cérémonies quand il y a quelques mois encore, elle brillait et se faisait applaudir grâce à  l’aisance avec laquelle elle portait des titres comme « Tatooed Heart ».

Image de prévisualisation YouTube
Sur «  My everything« , on ne retrouve plus vraiment de ballades du genre. Les ambitions pop ont pris le pas sur la tentation old school. Le premier extrait  » Problem » essayait d’être un compromis, mais des titres comme  » Break Free » ou encore «  One Last Time » ont assez vite trahi l’envie de conquérir le public européen très facilement.  Elle a d’une certaine manière suivi le même schéma que plusieurs chanteuses R&B/Pop qui ont connu du succès dans les 90’s avec Babyface ont eu, avant de s’aventurer vers un son plus mainstream et surtout très désordonné.  Tantôt elle se retourne vers un son 80’s aux cotés de The Weeknd dans  » Love Me Harder », tantôt elle revient vers ballade classique avec  » Just A Liltle Bit Of Your Heart » ( qui aurait pu trouver sa place sans problème sur le premier album de Leona Lewis) avant de finalement retrouver un son R&B sucré saupoudré de hip hop mais surtout typiquement imprégné des 00’s. Dans ce registre, les principales réussites sont sans aucun doute le savoureux  » Best Mistake » aux cotés de Big Sean, l’épique « Break Your Heart Right Back » où elle rend hommage à Diana Ross soutenue par un solide couplet de Childish Gambino, mais surtout le titre  » Be My Baby »  qui est une petite fraîcheur. Une douceur sucrée qui reprend uniquement tout ce qu’il pouvait y avoir comme bonnes idées sur le premier album d‘Ashanti.


La chanson de clôture de l’album » My Everything » brille par sa simplicité, la joliesse de son timbre, mais laisse l’auditeur un peu frustré parce qu’on est tout à fait conscient qu’elle n’est pas encore au top de ses capacités: ce n’est pas son vrai »  tout« .  Elle n’est pas maître de son propre part. Ce n’est pas mauvais, c’est sympathique , ça nous fait plaisir à tous d’avoir une chanteuse de premier plan qui sait chanter et qui dispose d’une jolie palette, mais ça ne suffit pas totalement.On attend  encore calmement qu’elle se trouve, écrive ses textes, compose ses mélodies pour mériter les comparaisons avec Mariah Carey dont elle est souvent l’objet.

13/20